5 séries à ne pas regarder avec ses parents

© pixdeluxe

S'il y a bien une expérience que bon nombre d'entre nous pouvons partager, c'est celle-là : regarder la télé avec ses parents, et tomber sur une scène bien, bien gênante. Du coup t'es là, la sueur au front, et t'as qu'une envie : te carapater dans ta chambre et t'extraire de ce malaise si tangible que tu pourrais le toucher du doigt. Mais tu peux pas, alors tu fais comme si de rien n'était, les dents serrées, et tu ne recommences à respirer qu'une fois la scène (enfin) finie.

Alors voilà : on t'a fait un top 5 des séries qu'on ne regarderait pas avec nos vieux... pour que ça n'arrive plus jamais.


CALIFORNICATION

Hank Moody est romancier. Divorcé de sa femme avec qui il a une fille de 13 ans, il mène sa vie entre une addiction au sexe, et bien sûr, à l'alcool. Une série politiquement incorrecte avec une bande-son à tomber par terre.

Pourquoi tu ne devrais pas proposer cette série pour une soirée en famille : Californication ne fait pas dans la dentelle, et son acteur principal, David Duchovny, non plus. Prépare-toi à des scènes de sexe dans tous les endroits possibles et imaginables et des dialogues aussi cultes que provocants. On t'aura prévenu.


MISFITS

Mélange un pitch cinglé, une bande de persos improbables, une bonne dose de je-m'en-foutisme, et tu obtiens Misfits. L'une des séries les plus barrées de cette génération, maaais plutôt cool quand même. On la placerait pas dans notre podium, pour autant, c'est à mourir de rire et ça vaut le coup de regarder ne serait-ce que les deux premières saisons.

Pourquoi tu ne devrais pas lancer ça dans un contexte familial : c'est très, disons, imagé. Vulgaire, quoi. De plus les images sont, comme les propos, très crues. Et c'est tellement cinglé comme concept que tu vas sûrement les perdre dès le deuxième épisode.


GAME OF THRONES

Probablement pas besoin de te ressortir le synopsis, tu as (au choix) : 1) soit déjà dévoré les huit saisons 2) soit on t'a tellement bassiné avec ça que tu connais le truc par cœur.

Pourquoi ce n'est pas une série parents-friendly : A-t-on vraiment besoin d'extrapoler ? Du sexe. Tout. Le. Temps. Et une fois sur deux, c'est de l'inceste, du viol, ou au moins une partie de jambes en l'air suffisamment graphique pour que tu transpires à grosses gouttes, coincé entre tes deux parents et ne sachant comment t'extirper de cette situation de malheur.


THE SINNER

The Sinner est une série de fiction qui tente d'expliquer l'inexplicable : comment une personne dite 'lambda' en vient à commettre un meurtre. Chaque saison se focalise sur une nouvelle affaire. On sait déjà qui l'a fait, mais on veut comprendre pourquoi.

Pourquoi on ne te conseille pas de la diffuser dans des retrouvailles inter-générationnelles : Eh bien, le fil conducteur de la saison 2, c'est un gamin de treize ans qui a tué ses parents. Apparemment sans raison. Ça se regarde, hein, mais ça risque un peu de mettre un froid.


SEX EDUCATION

On suit Otis et une bande de lycéens découvrir les chemins tortueux de la sexualité. En prime, la mère d'Otis est une sexologue qui n'a pas la langue dans sa poche et s'avère parfois un tout petit peu trop directe.

Pourquoi ce n'est pas le programme idéal en présence de tes géniteurs : En vérité, Sex Education traite son sujet avec suffisamment de subtilité pour que ça n'en devienne pas trooop gênant non plus. Ça dépend de si tes parents sont comme la mère d'Otis ou plutôt dans le style "Je-ferme-les-yeux-le-sexe-ça-existe-pas". Mais si tu rigoles aux blagues suffisamment explicites de la série devant eux, sache qu'ils comprendront que t'as déjà sexé dans ta vie. Et ils ne sont peut-être pas prêts pour cette vérité-là.

Fin des articles