Astérix : pourquoi Marion Cotillard en Cléopâtre c’est claqué

© Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre

« Mais, vous savez, moi je ne crois pas qu’il y ait de bonne ou de mauvaise situation… » : on t’arrête tout de suite Otis, il existe bel et bien des mauvaises situations. Ta reine Monica remplacée par Marion Cotillard, par exemple ?

 
Prévisible et un chouillat décevant – pour ne pas dire ultra décevant… La prochaine Cléopâtre d’Astérix et Obélix sera Marion Cotillard. Évident, quand on sait que c’est son mari Guillaume Canet qui réalise le film. On regrette déjà Monica...

Guillaume Canet en Astérix, Gilles Lelouche en Obélix (euh ?), Marion Cotillard en Cléopâtre… pourquoi pas Dujardin en César ou Cluzet en Panoramix ? Et puis comme ça, la clique d’acteurs copains comme cochons sera au complet pour se faire une virée au Cap Ferret.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Guillaume Canet (@guillaumecanetofficiel) le

Non, c’est vers la Chine que l’équipe s’envolera dans quelques mois pour le commencement du tournage d’Astérix et Obélix : l’Empire du milieu. Un cinquième film de la série qui disposera d’un budget pharaonique élevé à 65 millions d'euros. Soit le budget le plus coûteux de toute l’histoire des films Astérix après Astérix et Obélix aux Jeux olympiques de Thomas Langmann et Frédéric Forestier sorti en 2008. Rien que ça !


Pourquoi on est déjà déçu ?

Parce que les choix cinématographiques de Canet sont toujours les mêmes. Le scénariste pourtant très talentueux à la base commence clairement à tourner en rond, favorisant toujours sa petite équipe de copains. Aucune surprise, c’est bien dommage au cinéma. On comprend que la bande représente (malheureusement) parmi ce qui se fait de meilleur en talent cinématographique dans notre pauvre pays, mais c'est pas une raison... 

Parce que le scénario ne se basera absolument pas sur l’une des bande-dessinées extraordinaires de René Goscinny et Albert Uderzo, mais proposera une histoire originale. Et goutte d’eau qui fait déborder le vase : le scénario sera signé par Philippe Mechelen et Julien Hervé, les scénaristes des Tuche. Alors bon, on ne veut pas être mauvaise langue, mais le long-métrage d'Alain Chabat en 2002 a de quoi pâlir comme un linge…

Parce que Cléopâtre est une femme d’Afrique dont le physique n’a (quasiment) rien à voir avec celui de Marion Cotillard. Alors nous ne sommes pas contre l’idée de décloisonner les idées raciales préconçues pour un peu de renouveau, mais le renouveau a été enterré 6 pieds sous terre lorsque Canet a filé le rôle à sa femme (encore une fois) tandis qu’une centaines d’autres actrices auraient pu faire une bien meilleure Cléopâtre.

Fin des articles