Balle perdue : que vaut "le Fast and Furious français" de Netflix ?

Oui, un Fast and Furious à la française, l'idée a de quoi surprendre ; c'est pourtant pas ces mots drôlement choisis qu'on nous présentait le film avant sa sortie, pour nous mettre l'eau à la bouche j'imagine. Si ce teasing pour le moins étrange n'aura pas forcément eu l'effet escompté, il aura au moins eu le mérite d'éveiller notre curiosité. 


Alors quoi ? Il s'agirait de faire des cascades de dingue avec des Renault Clio et des Ford Mondeo ? Eh bien en vrai oui, pas loin en tout cas, la différence majeure résidant dans le fait que du côté de Hollywood, on base tout sur lesdites cascades, tandis que chez nous, elles ne sont qu'un ornement – pas trop dégueu pour une fois, il faut bien le reconnaître – à un scénario certes plutôt classique, mais pas mal branlé du tout.

Une autre différence majeure tient au gabarit des comédiens : Vin Diesel et Dwayne Johnson d'un côté, Alban Lenoir et Nicolas Duvauchelle de l'autre. Pour les fans de gros films d'action qui tâchent, ça peut prêter à sourire, évidemment, et pourtant, Balle perdue est loin d'être ridicule, c'est même plutôt une réussite, du moins d'un point de vue filmique. 

Mélange adroit d'action pure et de thriller policier, le métrage nous transporte à vive allure dans une sombre affaire de corruption et d'ambition démesurée. Si les scènes de poursuite et de bagarre sont bien nourries par la performance très physique d'Alban Lenoir, c'est le pourri de l'histoire, parfaitement incarné par Nicolas Duvauchelle, qui confère au film sa tension et son rythme, bien aidé en cela par une mise en scène simple mais impeccable.

Qui a dit que les Français ne savaient pas faire de films d'action ? Oui ok, c'est moi... bon ben j'avais tort, vous êtes contents maintenant ? 


Balle perdue
, de Guillaume Pierret

Avec Alban Lenoir, Nicolas Duvauchelle, Stéfi Celma, Rod Paradot, Pascale Arbillot et Ramzy Bedia
Disponible sur Netflix

Fin des articles