Messiah : une mauvaise nouvelle pour tous les fans de la série est tombée

On ne saura jamais si Al-Massih était vraiment celui qu'on prétend. © Netflix

Ô rage, ô désespoir. Comme si le confinement ne suffisait pas à nous laisser dans notre morosité, il faut qu’en plus le coronavirus nous prenne petit à petit ce qu’on a de plus cher. Dernier mort en date : l’avenir de la série Messiah de Netflix.

La nouvelle est tombée cette nuit aux États-Unis, avec l'annonce de Will Travail, l’un des acteurs de la série, qui incarnait le personnage de Will Mathers, agent du FBI. Quelques heures plus tard, Tomer Sisley le confirmait également sur son compte Instagram. « Je suis désolé pour les fans de Messiah du monde entier. Les temps sont durs. La saison 2 devait se dérouler à Rome et nous aurions tous adoré continuer cette magnifique aventure, mais comme vous le savez, nous vivons une période folle… La saison 2 n’aura pas lieu. » Le post se termine sur une série de remerciements envers l’équipe qui a su lui faire confiance.

La série avait connu une certaine hype à sa sortie, tant son concept était alléchant : le retour du messie… ou non. Tout au long de la saison 1, les faits et gestes de celui qu’on appelle uniquement Al-Massih nous laissent perplexes : est-il oui ou non le fils de Dieu ? Alors que le FBI, la CIA, le Mossad et les gouvernements paniquent et cherchent à décrédibiliser l’individu, on reste en haleine avec les personnages principaux qui sont tiraillés entre le rationalisme et leurs croyances.

La fin de la saison 1 nous avait laissés sur un cliffhanger des plus frustrants ; le genre qui vous donne envie d’appeler les scénaristes pour menacer leur famille s’ils ne nous révèlent pas la suite. Malheureusement, nous ne la connaîtrons jamais, car si la saison 2 est annulée, elle ne sera jamais tournée pour des raisons financières. Elle n’en reste pas moins un petit bijou qui ne vous demandera pas plus de deux ou trois jours de confinement pour la finir. On vous la recommande fortement, peut-être plus dans un désir sadique de partager avec vous notre douleur que celle de vous donner un bon plan série.

Fin des articles