Roselyne Bachelot déglingue la cérémonie des César

La ministre, qui a assisté à la cérémonie, l’a jugée « pas utile au cinéma français ».

Roselyne Bachelot aurait-elle mal pris les piques de Marina Foïs ? Pour une fois, la cérémonie des César a été engagée, avec des artistes qui n’ont pas épargné le gouvernement et ont largement partagé leur avis sur ses restrictions incompréhensibles ; Marina Foïs la première qui, dans son discours d’ouverture, a souligné le choix des priorités de la ministre. « La ministre n’a pas rien fait. Madame Bachelot, vous sortez un livre dans lequel vous donnez votre recette de pâtes au gorgonzola », questionnant pourquoi la culture devrait rester à l’arrêt pendant plus d’un an tandis que le reste de la société continue de tourner.

Un humour très piquant que la ministre n’a apparemment pas apprécié. « Je suis la défenseure du monde de la culture et je me pose une seule question : est-ce que cette cérémonie a été utile au cinéma français ? Je crois qu’elle n’a pas été utile au cinéma français. Le côté meeting politique de cette affaire a nui au cinéma français », a-t-elle affirmé au micro de RTL. « Les César sont une vitrine pour vendre notre cinéma à l’international. Est-ce que vous voyez l’image que ça a donné ? C’est navrant de voir des artistes piétiner leurs outils de travail. »

En s’attaquant à la politisation d’une cérémonie à laquelle elle a assisté, la ministre balaie d’un revers de la main le vrai problème : peut-être que si des mesures concrètes étaient prises concernant la réouverture des lieux culturels, les artistes et le monde de la culture ne seraient pas aussi en colère. « Madame la ministre, vous jugez la cérémonie des César « pas utile », mais vous l’êtes encore moins. », peut-on lire en réaction sur les réseaux sociaux.

Fin des articles