Battles et créations : toutes les danses hip-hop se découvrent au festival Hip Open Dance

© Robin Ansart

Pour sa dixième édition du 26 janvier au 12 février, Hip Open Dance réinvestit le Centre Eurorégional des Cultures Urbaines de Lille alias Le Flow, et va encore faire vibrer le public autour des battles et spectacles de danse hip-hop du festival. Sylvain Desplanques, directeur du Flow et incollable sur les danses et sous-genres du hip-hop, nous explique le concept de ce festival à moins d'une heure de Paris en train.  

Diversité, partage et danse, le tout parsemé d'un zeste de compétition, voilà qui pourrait presque suffir à résumer dans les grandes lignes ce festival lillois qui a su s'imposer au cours de ses dix éditions comme un rendez-vous incontournable des danses hip-hop. Sylvain Desplanques est intransigeant, on dit « les danses hip-hop ». En effet, l'idée de ce festival est bien de « montrer la diversité de la scène de danses hip-hop », du krump au breakdance en passant par l'afro house pour ne citer que ces genres. Et pour ce faire, le festival Hip Open Dance n'a pas misé que sur les spectacles et les battles. « Nous avons ajouté sur nos jours de festival des expositions d’art visuel en lien avec la danse hip-hop mais aussi deux conférences, deux projections de cinéma, toujours dans cette idée de renseigner sur la diversité des danses hip-hop. » D'ailleurs, beaucoup de spectacles sont accessibles à tou·te·s gratuitement. Checkez le programme.


Un festival et un centre culturel défricheurs de talents

Le Flow travaille depuis des années pour proposer ce rendez-vous incontournable de la scène hip-hop internationale, Hip Open Dance. Le centre culturel, acteur majeur du paysage culturel lillois, a inscrit dans le cahier des charges du festival l'objectif de mettre en lumière les jeunes artistes, nous explique Sylvain. « On montre principalement la jeune chorégraphie et les jeunes chorégraphes qu'on accompagne tout au long de l’année avec le Flow et des partenaires issus de tout le territoire. Ce sont souvent des artistes de moins de 30 ans qui montrent leur première pièce. Cette idée de transmission est un point clé du festival. » 


Les deux rendez-vous coups de cœur du directeur du Flow

« Le spectacle qu’il faut aller voir si on découvre la danse hip-hop c’est vraiment le battle, ce sont des temps hyper familiaux chez nous qu'on a l'habitude de recevoir dans notre salle. Il y en aura deux cette année. Le premier se déroulera lors de l’ouverture avec l’association Waka Waka et le second sera un rendez-vous important du festival. Ce sera le premier round des qualifications du nord pour participer au Battle of the Year qui est sûrement le plus gros Battle de breakdance au monde. 

Et puis en termes de spectacle, je ne peux que vous conseiller la nouvelle création en solo de Sofiane Chalal. Il y parle du rapport au corps et notamment de la grossophobie dans notre société. Je trouve que c'est très important de parler de ces problématiques, et lui le fait très bien avec son côté très grand public et jovial. En résumé, c’est un spectacle très chouette interprété par un danseur très humain. »

Hip Open Dance
26 janvier-12 février
Certains spectacles et battles sont gratuits 
Plus d'infos

Fin des articles