Deena Abdelwahed à l'Ircam pour un live aussi innovant que le lieu

Maîtresse des percussions digitales et d'une techno explorant la diversité des musiques arabes, Deena Abelwahed est l'artiste de musiques électroniques complète par excellence. Aussi à l'aise en studio qu'en DJ-set, l’artiste jouera durant L’Ircam en fête, lors d’une soirée exceptionnelle qui lui va comme un gant.

La pensionnaire du label Infiné s’est faite remarquer dès son passage dans les soirées du collectif Arabstazy à Tunis pour sa techno avant-gardiste exploitant avec succès des percussions brutes et fiévreuses. Le succès critique qu’ont suscité ses projets s’est toujours accompagné d’un grand engouement auprès des médias, comme au Sonar Festival de Barcelone où le New York Times classera la performance de l’artiste parmi les 10 meilleures de l’édition.

Une performance durant L'Ircam en fête

Ce samedi 14 janvier, l’artiste s’emparera de la scène de l’Espace projection de l’Ircam (Institut de recherche et coordination acoustique/musique) pour une performance qui correspond parfaitement à sa ligne artistique directrice visionnaire et en recherche permanente du nouveau son. Logiquement, Deena Abdelwahed avait sa place pour le second volet de la soirée .Électro-Odyssée du programme L'Ircam en Fête. Elle succède à Lucia Antunes de passage le mercredi d'avant.  

Où ça ? 
À l'Ircam, au 
1, place Igor Stravinsky – 4e

Pour qui ? 
Pour vous, les amoureux·ses du son, de la recherche, de l'innovation et aussi pour toi qui as envie de danser sur du très – très – bon son. 

Avec qui ?
Avec Deena Abdelwahed. 

Pour faire quoi ?
Danser et explorer avec la DJ-productrice les méandres du son digital. 

Ok, c'est quand ? 
Ce samedi 14 janvier, à partir de 22h30.

Et combien ça coûte ?
Il existe 4 tarifs : le plein à 18€, le réduit à 14€, avec le pass Ircam à 10€ et le pass jeune à 5€.

Encore des questions ? C'est par ici.

Fin des articles