Le Festival Everybody invite le collectif "afro-sublime" Maraboutage en ouverture

undefined 5 février 2024 undefined 19h17

Guillaume Monnier

Du 9 au 13 février, Everybody investit la Halle du Carreau du Temple, l'occasion de parler du rapport au corps dans notre société actuelle à travers la danse et les arts vivants. Alors, qui de mieux que Maraboutage pour lancer ce festival ? Depuis 2017, le crew marseillais fait suinter les murs des dancefloors et transpirer leurs danseur·euses grâce à son ADN "afro-sublimé" qui lui est si cher. Maraboutage a fait vibrer les scènes du monde entier à coup de bangers g-qom à Durban, trap à Porto, dancehall au festival Nyege Nyege, musiques latines à Marseille, baile funk à Rio et afro à Marseille, Milan ou Londres... 

Si la musique compte pour la troupe, la danse transcende ses membres qui se déhanchent sur du twerk, du krump ou encore du voguing. Autant de disciplines liées de près ou de loin à la communauté afro-LGBTQIA+ pour qui l'intolérance demeure l'un des pires fléaux. D'ailleurs, c'est grâce à la danse qu'il la combat dans l'optique de créer des espaces de célébration safes et bienveillants. Dans un festival qui célèbre les corps, on avait plus que besoin d'un collectif comme Maraboutage. Rendez-vous le 9 février de 22h30 à 1h, dans la Halle du Carreau du Temple. 

Où ça ? 
Ça se passe dans la Halle du Carreau du Temple. 

Pour qui ? 
Pour toutes celleux qui souhaitent se libérer du poids que fait peser la société sur les corps. 

Avec qui ?
Avec le collectif marseillais Maraboutage. 

Pour faire quoi ?
Pour profiter du cabaret 3.0 du crew de musicien·nes et danseur·euses et danser comme jamais ! 

Ok, c'est quand ? 
C'est le vendredi 9 février, de 22h30 à 1h. 

Et ça coûte combien ?
L'entrée est à 8€. 

Encore des questions ? C'est par ici.