Sex Pistols, RATM... des tributes de vos groupes de rock préférés tous les dimanches au Supersonic

undefined 14 septembre 2022 undefined 11h53

Guillaume Monnier

Qu'elle est dure la déprime du dimanche. La soirée de la veille était chargée émotionnellement et vous voilà seul·e dans votre appart' en train de chercher un truc à mater sur Netflix… Arrêtez tout ! Les Sunday Tribute du Supersonic vous tendent les bras. À la fois soirée hommage, possibilité de réécouter autrement des classiques du rock et mise en lumière de groupes et artistes locaux, ces soirées sont totalement gratuites et ouvertes à qui veut entendre de la bonne musique avant de repartir au taff le lendemain. De 19h à minuit, promis, pas de traquenard, aucune chance d’arriver la barre au front le lendemain… quoique la bonne ambiance générale pourrait bien vous jouer des tours.

Au programme de ces soirées hommage, des classiques de Janis Joplin aux hymnes rock d’Oasis ou la poésie de Serge Gainsbourg. Vous l’aurez compris, il y en a pour tous les goûts et toutes les références. Pas de jugement si vous n’avez jamais écouté certains des albums, c’est aussi l'opportunité de les découvrir.

Et lorsqu'il n’y a pas de soirée Sunday Tribute au Supersonic rassurez-vous, la soirée se décline en une écoute d’album complet repris par un groupe. Là aussi les classiques sont de mise : Lonerism de Tame Impala, Never Mind the Bollocks des Sex Pistols, Violator de Dépêche Mode ou encore Let’s Dance de David Bowie… Que du bon. Let's rock !

Quelques questions à l'équipe du Supersonic :
- Pourquoi avoir lancé un tel concept ? (Se faire plaisir en (ré)écoutant des albums qu'on adore / Mettre en avant des jeunes artistes/groupes / Rendre hommage... ?)
 
En 2016, dès l’ouverture du Supersonic, nous avons lancé le concept des Sunday Tribute: un dimanche sur deux, plusieurs groupes locaux jouent les meilleurs titres de la discographie d’un groupe culte. 
L’idée initiale était de recréer une ambiance de pub à l’anglo-saxonne en écoutant les groupes mythiques qu’on adore, et créer un rendez-vous entre fans de musique rock. Puis on s’est rendu compte que c’était un moyen de motiver des gens à jouer des instruments et de créer du lien entre musiciens, musiciennes. D’autres personnes nous ont aussi dit que ces soirées leur avaient permis d’enrichir leur culture musicale… ça ne peut que nous faire plaisir !
Le concept a beaucoup plu autant du côté des artistes que du public, et nous avons alors eu l’idée de lancer une nouvelle soirée pour les autres dimanches: « L’Album du Dimanche ». Cette fois-ci, on invite un seul groupe qui joue en live et en intégralité un album culte. Cette soirée plait beaucoup car elle permet souvent de découvrir des morceaux peu connus et permet aussi de faire ressentir l’intention et l’ambiance de l’album. 
Anecdote assez drôle: ça arrive souvent que de nouveaux « vrais » groupes se forment avec des musiciens, musiciennes de différents groupes ayant participé aux Sunday Tribute.
 
- Comment choisissez-vous les groupes et albums qui feront l'objet d'une reprise hommage ? 
Concernant les « Albums du dimanche », on programme souvent en fonction des dates d’anniversaire. Par exemple, on fêtera les 30 ans du premier album de Rage Against The Machine le 6 novembre, et les 45 ans de Never Mind The Bullocks des Sex Pistols le 23 octobre.
Pour les « Sunday Tribute », on essaie d’avoir la moitié de nouveaux artistes et l’autre moitié basée sur les tributes de l’année précédente qui ont beaucoup plu. C’est pourquoi, on verra tous les ans, les Sunday Tribute David Bowie, Arctic Monkeys, Pink Floyd ou The Beatles (11 décembre).
On essaie aussi d’alterner groupes récents comme Green Day, Franz Ferdinand, The Strokes (27 novembre) et groupes anciens comme The Kinks, Queen, Janis Joplin (13 novembre).
- Est-ce que ce sont les artistes qui choisissent les albums interprétés ?
 
Concernant les « Albums du Dimanche », Aurélien, le programmateur connait bien la grande majorité des groupes qui participent à ces soirées, il arrive à détecter si tel album correspondrait bien au style musical, aux goûts et aux capacités de tel groupe, et leur propose de relever le défi. Mais évidemment, on est ouvert à toute proposition d’album.
Pour les « Sunday Tribute », on fait une liste de groupes phares avec tous les membres de l’équipe, puis on fait voter à la fois les groupes ayant déjà joué via un formulaire, ainsi que le public via nos réseaux sociaux.
 
- D'où viennent les groupes sélectionnés lors de ces soirées ? 
Depuis 2016, on a réussi à constituer un bon carnet d’adresses de groupes de reprises, qui jouent régulièrement lors de ces soirées.
Il y a aussi des habitués du Supersonic qui veulent passer du public à la scène. Aussi, il arrive parfois qu’on propose à des groupes qui sonnent un peu comme un groupe connu de venir jouer sur un tribute. 
De temps en temps, il y a des personnes qui nous contactent pour participer mais n’ont pas de groupe, alors on les met en contact avec d’autres personnes pour essayer de monter un groupe.


Le plus important c’est que ça doit toujours être décontracté et sans prise de tête. C’est pour cela qu’il y a un peu tous les niveaux: du débutant au pro expérimenté (et souvent au sein du même groupe).
- En quelques mots, pourquoi faut-il se déplacer un dimanche soir pour écouter des reprises d'albums ? 
Pour finir sa semaine en musique (et décuver de son samedi soir) !
L’ambiance des dimanches est très différente des concerts de la semaine et des nuits des vendredis, samedis. C’est beaucoup plus familial, il y a tous les âges: de l’enfant avec son casque de chantier sur les oreilles à la mamie qui a placé son tabouret à gauche de la scène. C’est décontracté, on chante en coeur les chansons cultes, on s’amuse, et avant minuit on est au lit !

Supersonic
9, rue Biscornet – 12e
Dimanche-jeudi 
19h-minuit
Vendredi et samedi 19h-6h
Plus d'infos ici