Visuel Faire du vélo à poil pour militer

Faire du vélo à poil pour militer

Visuel Faire du vélo à poil pour militer
  • Lucas J
  • publié le 30 juillet 2019

Par les dernières chaleurs, on a un peu les bouboules qui collent et ça transpire dans l’entrecuisse. S’aérer en communauté devient difficile, à moins de se foutre à poil. Et ça tombe bien !

Parce que le 8 septembre, la première Naked Bike Ride sera organisée à Paris. L’occasion d’avoir sa petite fleur à la fraîche et de militer en même temps pour l’écologie, l’environnement et les poils de chatte – sujet sensible en 2019. Ou ce que vous voulez, si tant est que se mettre à poil vous aide à défendre vos valeurs et que vous avez un bon coup de pédale.

Connu dans le monde entier, le World Naked Bike Ride a généralement lieu en mars pour l’hémisphère sud et en juin pour l’hémisphère nord. Si des villes comme Lille, Marseille, Nice ou Toulouse ont sauté sur l’occasion à plusieurs reprises, notre chère capitale s’est bien gardée de sortir les fesses à l’air jusqu’à présent.

Initié par un collectif espagnol d’Aragon en 2011, ils appellent à l’époque à se dénuder pour la planète. Deux ans après, un activiste canadien lance le World Naked Bike Ride, et le mouvement poursuit sa lancée jusqu’outre-Atlantique, en Angleterre, Espagne, Belgique… Un seul slogan pour les réunir : « As bare as you dare » (« Aussi nu que vous l’oserez »). Sans maillot sur le dos, les cyclistes défilent en tenue d’Adam et Ève, souvent peinturlurés façon body painting ; un joyeux défilé.

Alors montrez que vous en avez dans le froc et baissez votre slibard pour votre planète, votre engagement, votre bon plaisir ou vos penchants exhibitionnistes. On dira rien, promis.

Article Suivant
Fermer