Visuel En France, on fume vraiment de la merde

En France, on fume vraiment de la merde

Visuel En France, on fume vraiment de la merde

Parce que c’est quand même affligeant de voir à quel point les Français se contentent de ce qu’ils ne comprennent pas. De voir à quel point ils ne comprennent pas que le cannabis, dans ce beau pays, c’est bien de la merde.

Et c’est le cas de le dire. Du côté de Madrid, un pharmacologue espagnol a décidé de mener sa petite enquête sur la came que fument les locaux. Vendu dans les rues de la ville, il est allé récolter près de 90 échantillons de shit différents pour les analyser. Après plusieurs recherches, le verdict est sans appel : c’est du shit de merde.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Hazesociety® (@hash_society) le

Pourquoi ? Parce que 75% des échantillons contiennent littéralement de la matière fécale. Elle porte le nom mignon de escherichia coli et c’est pourtant une bactérie intestinale bien dégueulasse qu’on trouve dans les étrons de mammifères. Malheureusement, mammifère, ce n’est pas que les animaux…

Sans trop vous faire un dessin, sachez qu’être passeur de drogues n’est pas un métier facile. Ce n’est même pas un métier mais plutôt un triathlon douloureux où la défaite est synonyme de cellule et le danger sommeille en vous. Parce que le meilleur moyen de ne pas se faire attraper avec de la drogue, c’est encore de la cacher… bien… enfin… là où on n’ira pas forcément chercher en premier… Dans ton trou de balle voilà. Et qui dit anus dit… ? Bien vu.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par ???????????? (@fattiesfatti) le

Manuel Pérez Moreno – le scientifique, arrête de fumer et suis un peu – préciserait dans son rapport que « la majorité du hasch vendu dans la région [de Madrid] n’est pas apte à la consommation humaine […] et il représente un danger pour la santé ». Sa collègue biologiste Inmaculada Santos ajoute : « Les quan­ti­tés de bacté­ries que nous avons trou­vées sont effroyables, et le problème n’est pas simple­ment l’in­ha­la­tion. Le haschisch est constam­ment mani­pulé par les consom­ma­teurs avec les mains. » On vous laisse méditer là-dessus.

Ça vous parait loin Madrid ? Vous vous dites que vous touchez du bon shit sa mère qui gratte bien la gorge porte des Lilas ? Mais vous croyez qu’il vient d’où, le « bon mousseux des montagnes de l’Atlas » ? De là-bas, oui… Sauf qu’avant, il est passé par plein de mains et de rectums. Toi Parisien qui ne veut pas toucher la barre de métro, imagine-la avoir visité des endroits bien plus sombres que le ventre de Paris… Et bonne défonce, bien sûr !

Article Suivant
Fermer