Visuel La Java en juillet, ça va swinguer

La Java en juillet, ça va swinguer

Visuel La Java en juillet, ça va swinguer

S’il y a des repères où l’on aime aller sans fin, la Java en fait définitivement partie. Une tanière dans laquelle il fait bon hiberner hiver comme été, pour danser en toute simplicité sans limites. On en veut pour preuve la programmation de ce mois de juillet.

On ne pourrait vous en faire toute la liste car elle est bien trop longue. Parce que la Java propose plusieurs formats, plusieurs styles, plusieurs ambiances. Des musiques du monde, du rap, de la house, de la techno, des soirées queer, des soirées brésiliennes, colombiennes… On vous l’a dit, on vous le répète : c’est un repère sans limite, sans barrière et sans genre.

C’est ainsi qu’on retrouve des soirées comme la spéciale Edyfis Agency pour un moment techno le 4 juillet avec Caprice Amer, Rorschach et Rouge Moitié. Ou la classique Trou aux biches le 6 juin, pour la dernière de la saison en compagnie de The Kim Gordon Deal, Pasteur Charles ou encore Sophie Morello. Mais si chaque date à la Java est la promesse d’une belle soirée, on a préféré en retenir quatre, qui nous tiennent à cœur d’une manière ou d’une autre.

Jeudi 11 juillet : Retro X 24 Release Party
Dans les tréfonds du rap jeu commence à monter en puissance un crew international, qui sévit de Montréal à Lyon en passant par Paname : le 667. Créé par Freeze Corleone, il compte notamment dans ses rangs Retro X, qui sort 24 et fête sa sortie du côté de la Java. Un instant rap bien underground, parfait pour le décor, et parfait pour vos oreilles. Avec Jorrdee, Ta-Ra, Terrence_31 et bien d’autres…

Vendredi 12 juillet : Imported fait la Java
Le collectif parisien orienté house Imported a mis les bouchées doubles pour faire de leur prochain évènement une sauterie de taille. Ils n’invitent pas moins que Fantastic Man, pour un délire entre ambient New-Age et acid-tribal et une sélecta unique. Il sera accompagné par Youandewan, dont les productions varient entre deep house, break et hip-hop inspiré de l’univers UK. Et Earl Jeffers en cerise sur le gâteau.

Samedi 20 juillet : House Of Moda, les adieux d’une diva
C’est peut-être le plus bel évènement, mais aussi le plus triste. Reno et Crame ferment les portes de la maison Moda, après plsuieurs années d’expérience à ambiancer le tout Paris dans un univers queer et libre. Un monument de la fête parisienne qui ne sera désormais plus qu’un souvenir pour ceux qui l’ont vécu. On conseille à tous ceux qui n’ont jamais eu l’occasion d’y aller de profiter de cette dernière pour pouvoir dire : « J’y étais. »

Samedi 27 juillet : Shadi Khries all night long
Un seul artiste, et pas des moindres. Percussionniste, DJ et producteur, Shadi Khries est un exemple de musicien accompli. Avoir contribué au phénomène Acid Arab n’est pas une surprise pour ce passionné de musiques traditionnelles du Moyen-Orient et de leurs dérivés électroniques. Qu’il saura nous faire apprécier comme personne pendant un all night long qui promet.

Pour le reste du mois, on retrouvera tout de même Los Guayabo Brothers pour une soirée de folklore colombien le 18 juin. Soirée B A S T O N pour sa première édition le lendemain (19 juin) avec Aleqs Notal B2B Aurelian aka KM3, Christian B2B Coiffure et Lastrack B2B DJ Solange.

Tout le reste de la programmation est à retrouver sur la page Facebook de la Java.

Article Suivant
Fermer