Allumer le feu à la tronçonneuse, on aime la vidéo déglingo de BB Chevrotine

Le lien de cette vidéo est arrivé il y a quelque temps à la rédaction et l'on s'est d'abord demandé ce que c'était que ce truc. Un hommage sous amphétamines à Johnny Hallyday ? Et puis en la visionnant une deuxième fois, une certaine poésie s'en est dégagée. Curieux, nous avons également appris que ce petit bordel prenait sa place dans un projet de spectacle vivant plus vaste. On s'est alors décidé à le partager avec vous


Il y a du second degré, ça sent la série Z, ça suinte la cambrousse et le redneck... BB Chevrotine, le géniteur du bousin, nous en détaille la direction : « Entre clip, court-métrage et comédie musicale métal, Allumer le feu à la tronçonneuse est autant un hommage carbonisé à la chanson mythique de Johnny qu'une histoire touchante sur deux personnes en soif de justice. C'est comme si cette chanson rencontrait dans une campagne française, profonde et perdue, Massacre à la tronçonneuse, et que cela donnait un petit film à la croisée du film d'horreur et de la comédie noire. » 

Autre détail qui a son importance, l'aspect DIY du clip. BB Chevrotine poursuit : « Ça a été entièrement tourné et monté à l'iPhone. De la prise de vue à la distribution sur le net, Allumer le feu à la tronçonneuse n'est pas sorti du téléphone. C'est à la fois pour pousser vraiment à fond les possibilités que donnent ces nouveaux outils mais c'est aussi pour aller vers un résultat plus punk et vif, quelque chose de rentre-dedans. » Le rendu est plutôt original et réussi. On vous laisse découvrir les tribulations de BB Chevrotine et de son acolyte, DJ Ranafout :  

Enfin, comme dit plus haut, Allumer le feu à la tronçonneuse annonce Le Paradis veut me tuer, un one-man-show qui prend place dans cette univers complètement déjanté à la Rob Zombie. BB Chevrotine, toujours : « Ce spectacle raconte la trajectoire violente, musicale et romantique de mon personnage, une sorte de crooner/gangster, et cela des bas-fonds de la vie jusqu'au sommet du paradis. C'est une comédie noire et musicale qui emprunte autant au rock n'roll, qu'au cinéma, qu'à la poésie. Ce one-man-show d'un nouveau genre mélange, à la fois, les codes du concert, de la comédie et des purs films de gangsters pour créer un feu d'artifice plus savoureux que le plus croquant des pop-corns. »

Le trailer du spectacle ici : 

Pour déguster ce pop-corn survitaminé, ça se passera le mardi 19 novembre à 21h (résa ici) et le mercredi 27 novembre à 17h30 (résa), au théâtre des Mathurins (au 36, rue des Mathurins dans le 8e. Pour y accéder, métro Saint-Lazare ou Madeleine).

De quoi bien vous faire transpirer en ces froids jours d'hiver ! 

Fin des articles