Arte Concert et United We Stream France diffusent en direct depuis les clubs de Paris

Toute la capitale s'associe pour venir en aide aux lieux et acteurs de la nuit. © United We Stream France

Plus moyen d’aller en club, même si quelques enseignes rouvrent leurs portes pour se satisfaire de leur terrasse et d’un léger divertissement (comprendre bière fraîche). Si nos lieux de fête préférés ne peuvent toujours pas nous accueillir, ils seront accessibles en livestream avec le programme exceptionnel de United We Stream.

Le phénomène avait fait un carton du côté de Berlin. Initié par des amoureux de la fête dans la capitale allemande, le projet United We Stream est désormais présent dans plusieurs villes du monde… et désormais à Paris. Associée à Technopol et Arte Concert, l’organisation prévoit tout un programme de lives tournés depuis les booths de clubs emblématiques de la capitale comme le Badaboum, le Djoon, Glazart, le Nexus, le Rex Club, La Java et bien d’autres. Du jeudi 4 juin au dimanche 7 juin, sur des formats allant de 19h à minuit, quatre évènements sont prévus en guise d’opening avec du très gros calibre et de la jeune scène florissante.


Du livestream pour soutenir les lieux de fête

Toute la scène française de musique électronique a tenu à participer au projet et soutenir les clubs encore dans l’inquiétude. On commence le 4 juin du côté de La Java avec Kiddy Smile, Cassius, Crystallmess, Miley Serious et Crame, ainsi que des performances exceptionnelles de Matyouz LaDurée et Giselle Palmer. Le lendemain, rendez-vous au Petit Bain avec Bambounou, Maud Geffray, Airod, Minimum Syndicat (live) et Cassie Raptor. Depuis le Rex Club samedi, on retrouvera DJ Deep, Mézigue, Chloé, Darzack (live) et Louise Chen. Dimanche, ça sera après-midi à la cool de 17h à 22h depuis le Ground Control en compagnie de S3A, Marina Trench, Manaré, Tour-Maubourg et Cheetah.

D’autres éditions suivront dans les semaines prochaines, puisque la liste des artistes et celle des clubs est aussi longue que la volonté de soutenir ces acteurs du monde de la nuit. Via monétisation des flux et un système de dons accompagnant les livestreams, United We Stream France compte bien venir en aide aux structures, artistes, promoteurs, équipes techniques et de production mis en péril ces derniers mois. « Cette initiative permettra d’apporter une solution financière tangible à l’écosystème musical, tout en fédérant ses acteurs et sa communauté », précise le communiqué.

Fin des articles