Et si vous laissiez le phénomène rap Chanceko rythmer votre été ?

© Instagram @chxnceko @rafaell.e

Après la sortie de son EP intitulé Gaura, fin octobre 2020, quelques singles, le prodige Chanceko revient avec un tout nouveau projet intitulé Malaboy. Alors à quoi faut-il s’attendre de la part de ce nouveau virtuose du rap français ? Présentation d’un rappeur à suivre.

Il est la nouvelle étoile montante du rap français. L'information n'est pas de nous, mais d'Apple Music. Alors coup de communication d’Apple ou véritable artiste qui vaut le détour ? On vous l’annonce tout de suite : la plateforme de stream ne s’est pas trompée ! Chanceko aka Malaboy aka Chancelin est bien un des artistes de rap français à suivre en ce moment. Si le rappeur a toujours eu la chance quelque part avec lui et même dans son nom, ce n’est que depuis 1 an et au bout de plusieurs années de travail qu’elle se résout à vraiment lui sourire. Il l'explique dans son morceau "Elvis" « J'rentre de Lausanne, le moteur allemand plein de designers, ça m'a pris plusieurs années avant qu'ma musique rapporte des loves yeah ». Sa réussite, le rappeur ne l'a pas eu que grâce à la chance. 

Retour à l’été dernier, 17 juin 2020, un hit est littéralement poussé par toute la communauté rap français sur Twitter : le morceau "Bad Luv". Parmi les trois artistes présents sur le tube : Chanceko, accompagné de Romain Nohra, mieux connu sous le nom de 99, et de DMS. La twittosphère rap français s’enflamme et réalise une communication monstre auprès des amateur·rice·s de rap pour finalement en faire ce qui deviendra un des tubes de l’été dernier chez les consommateur·rice·s et diggers de rap "underground". Le Malaboy gagne à être connu, les portes de l’émission Rap Jeu présentée par Mehdi Maïzi sur la chaîne YouTube de Redbull s’ouvrent à lui. Au côté de son ami et partenaire de studio Take a Mic, Chanceko profite de la visibilité de l'émission, le public est au rendez-vous, l’histoire ne fait que commencer et se poursuit aujourd’hui.

Un tube maker

Faire un tube, Chanceko sait le faire et toujours avec sa touche DIY. Auteur, compositeur et interprète, l’artiste originaire de Seine-et-Marne se ballade sur ses productions, exploitant à merveille sa voix suave et tirant vers les aigus. Si on se risque à la comparaison culinaire, Chanceko qui rappe s’apparente à un bonbon saveur caramel au beurre salé, une douceur qui cache une pointe de tonicité qui reste en bouche et donne envie d’y revenir. Du côté de ses prods, lancer un son du « Malaboy » vous envoie directement en vacances de l’autre côté de l’Atlantique, quelque part entre les Antilles et une plage de sable fin non loin de Copacabana. Ses percus font bouger le bassin et les instrus le haut du corps. Les percussions étouffés de "Copacabana" et "Visa" ne seront pas sans vous rappeler toute la vibe musicale venue du Nigeria quand des morceaux comme « Galeries Lafayette » ou « Jacquemus » résonne bien plus trap. Désormais, l’artiste présente son nouvel album, un projet qui s’intitule sobrement Malaboy, un nom qui évoque l’argent et la soif de réussite. 

À quoi s’attendre pour son nouvel album ?

Si vous êtes toujours là, que vous n’êtes pas parti vers d’autres liens, d’autres sites c’est peut-être que le profil de Chanceko vous a interpellé. Vous visez juste. S’il s’est déjà fait remarqué avec son précédent intitulé Gaura et des phases plein d’ego-trip comme « Nique Roméo Elvis, on vise la carrière à Travis mourrir en légende comme Elvis » ou de romance sous fond d’aisance financière comme « Besoin d'me sentir vivre donc j'repousse mes limites sur les Champs, si t'as besoin d'air, j'ai Lamborghini et j'ai toit ouvrant », le meilleur reste à venir avec son prochain album qui devrait être un condensé de tout son talent, réunissant deux ans de travail et des heures à cracher son art en studio.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Chanceko (@chxnceko)

L’album est d’ores et déjà disponible en précommande ici. La sortie est prévu vendredi 2 juillet à minuit.

Fin des articles