Confinement : après Laurent Garnier, c’est au tour de Manu le Malin de partager 7h de mix

Danser sur du hardcore ? c'est encore possible !

« Après le patron tonton Garnier, c’est à mon tour de donner aux gens de quoi pousser les meubles durant ces temps difficiles. » Encore une belle raison de danser dans son salon !

Il y a peu, c’était le grand Laurent Garnier qui partageait 7 heures de mix pour inviter le monde à danser chez lui. DJ Marcelle a elle aussi lancé « une série de mixes intitulée Lockdown » pour continuer de célébrer la musique malgré le confinement. Aujourd’hui, le boss du hardcore Manu le Malin suit le mouvement en publiant 7 heures de mix qui risquent bien de faire trembler les immeubles de toute la France, et peut-être même bien au-delà.

« Mon set de 7h au club BASIS le 14 février dernier : gros gros merci à l'équipe BASIS pour la nuit, l'enregistrement, et mon homme Giovanni Nunes pour avoir réagi si rapidement à l'idée de charger le set. En ces temps compliqués je suis très heureux de partager avec vous... alors ... NJOY » s’est exprimé l’artiste français, avant de continuer : « Le mix est en deux parties : partie 1, 28 minutes de nappes, moine tibétain, trucs chelous, et ambient dissonant. Partie 2 : 6h32 de very slow doom, tekno, indus, et bien sûr, hardcore. » Une belle manière de continuer à faire vivre l’esprit de fête qui nous anime tous.


De l'importance d'exprimer notre solidarité et de soutenir la culture 

Il nous semble aussi qu’il s’agirait d’une belle façon de soutenir la culture de la fête et de l’underground, aujourd’hui mise en péril plus que jamais ; en France, tous les clubs ont jusqu’à nouvel ordre fermé leurs portes, des festivals ont massivement été annulés et les conséquences économiques seront très difficiles à surmonter. Les acteurs du monde de la nuit et nous-mêmes nous inquiétons grandement de voir le monde de la culture se muer en secteur sinistré. Exprimer notre amour de la musique ainsi que notre solidarité est plus que jamais nécessaire.

Fin des articles