Plutôt Drill UK ou Drill FR ? Faites votre choix ce 26 février

DR

LD membre emblématique du groupe anglais 67 sort son nouveau projet le 26 février prochain une date à marquer au fer rouge. Une nouvelle qui sonne comme un mini séisme sur la planète drill française et anglaise. Retour sur le phénomène drill en France et présentation du groupe 67, un des pionniers du genre outre-manche.

Alors que l’album, 140 BPM2 d’Hamza fait entrée remarquable en France, que Drake s’ambiance sur le son des banlieues crades du South London ou encore que Gazo émerge comme la figure montante de la drill à la française, LD du groupe légendaire de drill UK 67 a annoncé la venue de son prochain projet le 26 février. Comble du sort, Gazo sort aussi son projet  le même jour. Deux façons d’appréhender ce nouveau style de rap venu de la contrée lointaine de Chicago vont donc se rencontrer le 26 février 2021. Mais soyons sérieux, bien que les deux drills présentent des similitudes, personne ne pourrait parler de rivalité ou de comparaison en tout bien tout honneur. Outre-manche, beatmaker et rappeur pratique le genre depuis le début des 2010’s et puis les rythmes de la UK Garage ne sont pas sans présenter quelques similitudes dans les rythmes, parler de concurrence serait déloyale envers le mouvement drill français qui est encore à sa genèse. En attendant que la France apporte sa véritable pierre à l’édifice drill et trouve sa propre recette du style, profitons d’abord de la vague drill qui nous vient d’outre-manche, en commençant par déguster le prochain projet de LD du 67.

LD du groupe emblématique de la scène drill UK, 67, est originaire du quartier cosmopolite et populaire de Brixton dans le sud de Londres. Si on veut tomber dans le cliché du rappeur/drilleur évoluant dans un milieu rempli de violence et de pauvreté, OUI ! LD est un vrai drilleur. Ceci dit, mettre en avant le vécu de l’artiste pour déterminer son style de musique, on trouve le raisonnement un peu pauvre et hâtif de notre côté… Alors on va préférer vous expliquer ce qui fait la particularité de la drill UK et pourquoi peut-on classer 67 comme un artiste proposant des sons drill au même titre qu’Hamza.

Autant de revisite de la drill que d’artistes

Sans rentrer dans les détails les plus pointus de l’histoire et l’émergence de la drill (certains confrères s’en sont chargés à la perfection), il est possible de dégager certains points qui permettent de reconnaître un son drill facilement. D’abord il y a ces caisses claires superposées les unes sur les autres, revenant à un rythme effréné le tout entrecoupé d’une 808 bien grasse pour les plus grands amoureux du style (s/o le Flem du côté de notre bon vieux rap français). Du côté des paroles, si certains vouent un culte au parole violente et aux adlibs à faire pâlir un uzi, pas de restrictions, comme d’habitude le plus important à notre sens repose dans la sincérité et la recherche d’une véritable démarche sérieuse et créative. Libre à chacun de marier son style musicale aux rythmes assassins de la drill comme des artistes comme Hamza, Gazo ou Kekra l’ont fait en France.

LD from 67 : Rappeur masqué et bourré d’expériences

Masqué comme tant d’autres par soucis de préserver son anonymat suite à des problèmes avec la justice, LD s’est hissé comme l’un des portes-drapeau de la drill UK avec son groupe 67. LD a perfectionné son art d’abord en groupe. Anciennement nommé Scribz, l’habitant de Brixton fait figure de tête d’affiche dans la drill UK au côté de d’autres rappeurs de groupes d’ici et là, des grands rivaux du 67 #150 au groupe Moscow17. Le groupe du sud de Londres  s’est démarqué dès 2016, notamment avec le morceau « Let’s Lurk » en featuring avec l’artiste londonien Giggs.

De son côté, LD cumule seulement un projet en solo. Au coeur de ses sons, ses récits d’ex taulard, ses meurtres et ses règlements de compte sous fond de problèmes judiciaires. Le masque argenté sur sa tête n’est pas en hommage à d’autres artistes qui l’ont porté avant lui mais bien une nécessité. La justice londonienne a interdit à certains rappeurs de pratiquer la musique en raison de sa violence. LD aka Scribz à l’ancienne, fait parti de ces artistes, le rappeur a même dû changer de nom par soucis d’anonymat.


Le nouveau projet du « masque de fer deuxième du nom », sortira le 26 février prochain, son nom ? « Who’s Watching ? », dix titres et seulement un son avec des featurings. Une information loin d’être anecdotique lorsqu’on sait que le rappeur masqué n’apparait qu’accompagné de guests dans la majorité de ses sons. Pour cet album, LD s’est notamment tourné vers l’expérimenté producteur et dj, Show N Prove et vers des beatmakers phares de la scène rap UK, comme M1OnTheBeat, MK The Plug qui ont travaillé pour des artistes comme Headie One ainsi que les groupes Harlem Spartans et CGM. Au vu du casting pour cet album on pourra s’attendre à des morceaux purement drill UK avec tout ce que ça comporte.

Après écoute, il ne vous restera plus qu’à garder le meilleur de la drill fr et de la drill UK, le meilleur de la mixtape de Gazo et du projet de LD. Ne gardez que le meilleurs des sons pour ne se concentrer que sur la musique quitte à omettre le temps d’une écoute tout le contexte qui entourera création de ces sons…

Fin des articles