Les acteurs de la culture et de la fête vont manifester le 16 janvier dans toute la France

  • Lisa B
  • News
  • Publié le 11 Janvier 2021 à 16h51
DR

« Ne laissons pas mourir toute la force créatrice de notre génération sans réagir », a écrit l’association Culture4Liberty, qui tend à soutenir le monde de la culture. Pour cela, elle appelle à protester contre la fermeture des lieux culturels ce samedi 16 janvier.


Cette grande manifestation – qui vise toute la France – s’ajoutera à la marche pour les libertés, prévue ce samedi également. Le mouvement Culture4Liberty, lancé par l’Union des collectifs festifs LGBTQ+ et le Syndicat des Organisateurs Culturels Libres et Engagés (SOCLE), appelle en effet les Français à se mobiliser contre la fermeture systématique et prolongée des lieux culturels.


« Ne laissons pas mourir toute la force créatrice de notre génération sans réagir »

« La musique s’est soudainement éteinte il y a quelques mois, le monde de la culture s’est vu interdire de travailler il y a déjà presque un an et nous observons avec inquiétude que nos libertés individuelles, notre liberté d’expression, nos droits fondamentaux, notre art de vivre, notre démocratie sont également sur le point de s’éteindre. » Face à ce triste constat prononcé par l'Union des collectifs festifs LGBTQ+, l’heure est à la mobilisation, pour faire « de l’art le vecteur de la contestation sociale et politique, par ses contenus et ses formes ». 

Dans leur appel au rassemblement, l’Union des collectifs festifs LGBTQ+ et le SOCLE rappellent que « le secteur, qui représente 2,5 % du PIB français et environ un million d'emplois directs et indirects, est aujourd’hui à l’arrêt », et fait face à des pertes s’élevant de 4 à 5 milliards d’euros. Beaucoup d’acteurs ont déjà perdu leur travail ou on fait faillite. En ce sens, les associations demandent une hausse du budget versé par l’État vers la Culture, ainsi que l’organisation d’évènements open-air pour permettre aux professionnels d’exercer un tant soit peu. 

L’appel a été signé par de nombreux acteurs des musiques électroniques : de I Hate Models à Anetha en pasant par Vitalic, Shlomo, Arnaud Rebotini, Louisahhh ou encore les collectifs (La)Horde, Possession, Subtyl, La Toilette, Bizarre Love Triangle, 444, Les Sœurs Malsaines ainsi que par Le Bonbon Nuit. Vous pouvez vous joindre au mouvement et signer ici.

Le rassemblement aura lieu le samedi 16 janvier à 13h sur toutes les places symboliques de France et sur la place de la République à Paris. Plus d’informations sur la page Facebook de l’évènement.

[STATEMENT] La musique s’est soudainement éteinte il y a quelques mois, le monde de la culture s’est vu interdire de...

Publiée par Union des collectifs festifs Lgbtq+ sur Jeudi 7 janvier 2021

Fin des articles