Les Américains organisent des "Covid-Party" dans l’espoir d’une immunité collective

DR

Aux États-Unis, des idées chelous amènent à des évènements dangereux. 

Organiser des "Covid-parties" pour obtenir une immunité collective, voilà la nouvelle idée farfelue des Américains. Prêts à tout et persuadés de voir du génie dans leur connerie (pardonnez-nous l'expression), certains Américains n’attendent qu’une chose très simple de ces fêtes : faire un maximum de contaminés. L'idée est donc d'inviter un porteur du virus. Qui doit contaminer les autres. Pour faire plein de contaminés. Et que tout le monde soit immunisé. 

« Des rassemblements de ce genre au beau milieu de la pandémie peuvent être extrêmement dangereux et exposent les gens à un risque accru d’hospitalisation et même de décès », a déclaré le directeur de la santé de l’État de Washington, John Wiesman. Les autorités américaines tentent leur possible pour contrer ces évènements mais le nombre de contaminés continue de se multiplier chaque jour… des contaminés pour certains bel et bien liés à ces fameuses Covid-Parties.

Plus d’une centaine de contaminations liées à ces fêtes ont en effet jusqu'alors été relevées dans les hôpitaux de la région de Walla Walla. Meghan DeBolt, responsable des complexes hospitaliers de la région, a expliqué : « Nous demandons la liste des personnes avec qui les patients ont été en contact, et ils nous disent plus de 25, parce qu’ils étaient à une Covid Party ». Avant de rappeler qu'il n'a pas encore été prouvé que l'on pouvait être immunisé contre le Covid-19...  

Fin des articles