Aux Pays-Bas, les gros festivals sont de nouveau interdits

  • Lisa B
  • News
  • Publié le 27 Juillet 2021 à 12h11
@Mysteryland, le célèbre festival hollandais qui ne pourra se tenir, une année de plus

En raison de l'augmentation exponentielle du nombre de cas covid, le gouvernement néerlandais a modifié une nouvelle fois son plan qui affecte à nouveau le secteur de la culture et de l'événementiel : les festivals de plusieurs jours resteront donc interdits jusqu'au 1er septembre au moins.

Le Premier ministre Mark Rutte l'a officiellement annoncé : les « gros » festivals, qui s’étendent sur plusieurs jours, seront dorénavant interdits dans la pays. Le taux d'infection dans notre pays voisin a beau être en baisse, l'augmentation soudaine du nombre de cas au début du mois (qui est passé à 10 000 par jour) a pour autant motivé le gouvernement à prendre des mesures de précaution drastiques. Mark Rutte a justifié la décision l’interdiction des grands festivals pour des raisons de logistiques. Pour le ministre, le festival pourrait être un lieu seulement si les visiteurs se font tester toutes les 25 heures, ce qui est quasi impossible à tenir comme objectif. Des festivals comme Mysteryland, Lowlands, Down The Rabbit Hole ou Decibel ne pourront ainsi pas avoir lieu.

Un coup dur qui crée la colère

Pour de nombreux organisateurs, cette décision est un nouveau coup de fouet. Tout récemment, la gigantesque société d'événementiel et de divertissement ID&T (dont Mysteryland et Awakenings font partie) a prononcé son mécontentement en déposant une plainte contre le gouvernement, ce qui a motivé plusieurs autres sociétés événementielles à faire pareil par la suite. Concernant l'interdiction des festivals avec camping, les plaignants se sont montrés compréhensifs ; mais comme le gouvernement ne fournit toujours aucune information sur les festivals SANS camping (une décision finale ne doit être prise que le 13 août), les organisateurs auraient désormais décidé poursuivre la procédure d'injonction préliminaire également, peut-on lire dans les colonnes de Faze.

Rosanne Janmaat, COO du groupe ID&T, a déclaré dans un communiqué officiel : « Sur la base des résultats des événements Fieldlab, nous savons que nous pouvons organiser des événements de manière sûre et responsable sans nuitée. Il est hors de question pour nous d'attendre le 13 août pour une décision sur des événements qui sont déjà prévus pour le lendemain. »

Une affaire qui dure et qui ne sent pas bon du tout.

Fin des articles