Des bouteilles de champagne contaminées à l’ecstasy

© Alexander Naglestad

En février dernier, plusieurs cas d’intoxications à l’ecstasy avaient eu lieu en Allemagne et aux Pays-Bas, causant le rappel de plusieurs lots de champagne Moët & Chandon. C’est au tour de la Belgique de faire face à des cas grave de contamination à la MDMA.

Le 3 juin dernier, l’Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire de Belgique a averti sur la présence de MDMA (ecstasy) dans des bouteilles de Moët & Chandon Imperial Ice. Deux lots ont été rappelés : LAJ7QAB6780004 et LAK5SAA6490005.

En février dernier, c’était plus d’une dizaine de contaminations qui avaient eu lieu, ainsi que la mort d’un Allemand après avoir consommé du champagne dans un restaurant. Si de nouvelles traces ont été retrouvées récemment en Belgique, « dans l’état actuel de l’enquête, il n’est pas exclu que d’autres bouteilles de la même marque contiennent également de la MDMA » précise la DGCCRF à 20 Minutes. La MDMA liquide contenue dans les bouteilles ne contient aucune bulle mais a une couleur brune rougeâtre et une odeur anisée. Prudence.

Fin des articles