Concerts, teufs et festivals : les pogos devront être « absolument interdits »

DR

S’ils ne sont pas prêts de re-pointer le bout de leur nez, les évènements festifs chers à nos cœurs pensent déjà aux futures mesures à adopter : l'organisation Event Safety Alliance publie un guide.

Les promoteurs se mordent les doigts, les artistes sont dans l’incertitude, les fêtards s’impatientent… mais tous réfléchissent à la fête de demain. Plus locale et plus responsable sans nul doute, et probablement moins sociale hélas.

C’est en tout cas ce que recommande Event Safety Alliance (ESA), l’organisation américaine dont le but est d'aider les professionnels de l’événementiel. Pour respecter la distanciation et assurer la sécurité de tous, l’ESA est formelle : les pogos et autres slams doivent disparaître.

L’organisation a publié ce mardi 12 mai un petit guide de sécurité dans lequel on peut lire : « Les pogos et les slams sont des violations de la distanciation sociale en soi et doivent être absolument interdits pendant cette pandémie ».

C'est clair ?

Fin des articles