Dour Festival : on connaît déjà les premiers noms de l’édition 2021

Ce moment de liberté quand tu débarques ici et que tu cries : DOUREUUUUH !

Coup dur pour les festivaliers du monde entier lorsque Dour a annoncé l’annulation de son édition 2020. Très attendu, la nouvelle a dû faire bien des malheureux… mais le festival a finalement trouvé le moyen de redonner le sourire à sa communauté plus vite que prévu !

Après l’annulation de son édition 2020 due au coronavirus, le festival Dour a annoncé ses nouvelles dates pour 2021, avec un nouveau début de programmation fort réjouissant ! Du 14 au 18 juillet, le rendez-vous incontournable belge recevra - comme à son habitude - une belle flopée de fêtards plus deter que jamais, et une ribambelle d’artistes qui donnera ENCORE une bonne raison de taper du pied… sans modération !



Un début de prog' qui fait déjà tourner la tête

Comme chaque édition, Dour concocte un plateau techno aux petits oignons, avec des artistes qui risquent de faire vendre les places en un rien de temps : on compte le phénomène belge Amelie Lens, les iconiques Carl Cox et Sven Väth, le duo allemand Modeselektor, ou encore l’incroyable The Black Madonna. Côté artistes français, l’instoppable AZF viendra donner une bonne leçon de ce qu’est la musique techno indus. Sans oublier la tonique Honey Dijon !

Côté drum’n’bass, la scène sera aussi bien représentée avec Black Sun Empire feat. Multiplex ainsi que le live de Dirtyphonics. La jungle renversante de Kings Of The Rollers & Inja répondra également présente et promet encore une joyeuse sauterie des plus bordéliques.

Du côté des rappeurs et des artistes hip-hop, le festival sort aussi l’artillerie lourde en invitant des gros noms qui font plaisir : le magique Niska, Josman qui vient de sortir son excellent album SPLIT, Princess Nokia et Swing, Caballero & Jeanjass, mais aussi Freeze Corleone et Lala &ce. Sans oublier la bruxelloise Angèle qui était déjà en tête d’affiche de l’édition 2020.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Dour Festival (@dourfestival) le

Fin des articles