Immeubles effondrés à Lille : qui est ce héros qui a sauvé la vie de ses voisins en rentrant de soirée ?

Photographie prise par une passante

Comment cet étudiant lillois a sauvé la vie de ses voisins alors qu'il rentrait à 3h du matin en alertant les secours avant que leur immeuble ne s'effondre une poignée d'heures plus tard. 

Son nom est celui d'un citoyen lambda, pourtant un simple geste de prévention lui a permis de sauver plusieurs vies dans la nuit du vendredi 11 au samedi 12 novembre. Alors qu'il rentrait d'une soirée chez des amis vers 3h du matin, Thibault Lemay, étudiant en alternance en informatique industriel, est alerté par certains signes avant-coureurs dans l'immeuble où il vit. « Quand j'ouvre la première porte, je vois que le placo est déplacé, ce qui est un peu inquiétant déjà, raconte-t-il. Puis, quand j'ouvre la deuxième porte, je vois que tout le flanc du mur est gondolé. Dans mes études, j'ai eu l'occasion de faire un peu de mécanique de résistance des structures donc je sais qu'une telle situation n'est pas normale », explique-t-il. 

Alors il alerte ses deux colocataires. « On s'est rendu compte que l'immeuble a bougé car on n'arrivait plus à ouvrir la porte tout en haut et on entendait des gravats tomber », relate-t-il à France Bleu Nord. Face à autant de facteurs, les trois colocataires, âgés d'une vingtaine d'années, décident d'appeler de l'aide. « On se pose et on essaie d'être pragmatique et très vite on prend la décision de prévenir les secours. »


Un héros de 22 ans 

En dix minutes, les premiers pompiers se rendent sur les lieux, les deux immeubles mitoyens sont évacués. À 9h10 le lendemain matin les deux immeubles de trois étages de la rue Pierre-Mauroy s'effondrent. Thibault Lemay, 22 ans, est qualifié de "héros". Son geste est salué de toute part par les politiques, de Martine Aubry, maire de Lille, à Olivier Véran, porte-parole du gouvernement en passant par Olivier Klein, ministre du Logement ou encore Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur et par ses propres voisins encore sous le choc. « Je crois qu'il fait partie des personnes que j'ai saluées en partant, sans savoir que ce mec-là m'avait sauvé la vie ! Je sens comme une vraie nécessité de prendre contact avec lui, j'ai absolument besoin de lui offrir une pinte... Je ne sais même pas quel est le comportement approprié dans cette situation-là ! », témoigne Benjamin Lopard à France Bleu. Son ami Constantin, aide précieuse dans la décision de Thibault, témoigne : « On a juste fait ce qui semblait bien pour notre propre survie et pour que tout se passe correctement, explique-t-il. On nous a qualifié de héros parce que l'immeuble s'est effondré, mais s'il n'y avait rien eu on aurait juste été remerciés gentiment. »

 


Une victime, un médecin

Quelques heures plus tard un homme sera retrouvé blessé, pendant qu'un autre homme de 45 ans, médecin psychiatre au centre hospitalier Techer de Calais, est toujours porté disparu. À 1h30, la nouvelle tombe, le corps d'Alexandre Klein est retrouvé inerte sous les décombres des deux immeubles effondrés. Quelques heures plus tard, Martine Aubry tweetera : « Après des heures de recherches encore cette nuit dans les décombres de l’immeuble contigu qui a été entraîné dans l’effondrement, une victime a malheureusement été retrouvée par les pompiers. C’est une grande tristesse. » Depuis, les hommages notamment par ses collègues se sont multipliés, la maire de Calais, Natacha Bouchart, présidente du conseil d'administration de l'hôpital où officiait Alexandre Klein, a évoqué sa tristesse dans un post Facebook à l'annonce de cette disparition : « Je souhaite rendre hommage ici à un médecin apprécié de tous et dont l’engagement auprès de ses patients est unanimement salué. » 

Depuis, la maire Martine Aubry s'est montrée rassurante quant à la solidité des immeubles mitoyens au 40 et au 42 rue Pierre-Mauroy. 

@constructok Réponse à @franahh C'est terrible, mais ça aurait pu être bien pire. un énorme merci au pompiers pour leur réactivité dans la nuit, et leur dévouement dans la recherche de corps parmis les décombres. Et évidemment merci a mon colloc d'avoir fait la fête se jour là sans quoi je ne serai plus ici pour raconter les faits. #lille #actu #effondrementimmeuble ♬ son original - Constructok

Fin des articles