Écouter du metal ferait grossir

  • Ambre Gely
  • News
  • Publié le 26 Juillet 2021 à 18h39

Selon une étude de l’université D’Aarhus au Danemark, la musique pourrait influencer notre méthode d’alimentation, alors mettez la bonne playlist avant de choisir votre plat au resto.

Si vous voulez maigrir, plus besoin de régime : écoutez du classique. Non, vous ne rêvez pas, d’après une étude menée sur les liens entre nos choix musicaux et alimentaires, les sons pourraient influencer notre mode de consommation alimentaire. Cette enquête menée en Chine et au Danemark serait, à l’origine, pour comprendre les effets d’une bande sonore sur les choix nutritionnels à l’aide d’un système oculaire, et c’est avec une "solution miracle" pour les diététicien·ne·s qu’elle se termine : on peut choisir nos playlists pour guider nos décisions alimentaires.

Pratique non ? Sauf pour les fans de hard rock, metal et autres musiques plus "agressives". Dans le cas de cette hypothèse, le metal ne serait pas qualifié comme musique « saine »... et le jazz ou le classique seraient, par exemple, à privilégier. L’intensité serait donc à l’origine de ce résultat, comme l’indique le rapport de l’étude "Sounds Healthy: Modelling sound-evoked consumer food choice through visual attention" : « La musique rapide et forte, caractérisée par de lourdes dissonances et distorsions, excite tellement l'auditeur qu'elle l'incite à se gaver d'aliments gras. » Alors qu’à l’inverse : « Une musique classique calme peut inciter les auditeurs à faire des choix modérés et raisonnables. » Le cliché du fan de heavy metal barbu, aux cheveux longs avec un bide à bière, serait donc enfin expliqué. Bientôt la même dans la techno ?

Fin des articles