En images : le premier festival-test sans restrictions s’est déroulé ce week-end

  • Lisa B
  • News
  • Publié le 3 Mai 2021 à 12h54
DR

Ce week-end, le tout premier festival sans restrictions s’est déroulé à Liverpool au Royaume-Uni, dans le hangar du Bramley-Moore Dock. Ni masque ni distanciation avec en prime un line-up de feu... l’évènement a rassemblé plus de 5 000 participant.e.s.

À Liverpool ce week-end, c’était le grand retour du dancefloor... et pas n’importe comment puisque c’est les grands boss de la house et de la techno Sven Väth, The Blessed Madonna ou encore Jayda G qui se sont chargé.e.s de faire danser tout un public de plus de 5 000 personne les 30 avril et 1er mai 2021.

L’évènement s’est inscrit dans le cadre de Circus Music : Circus présente The First Dance – un événement test officiel – a fait partie du programme de recherche sur les évènements du gouvernement (ERP) relatif au Covid-19. Il s’est déroulé à Liverpool le week-end dernier à travers 12 événements tests organisés dans tout le pays. « Liverpool est une ville d’évènements. Nous sommes donc ravis de travailler avec nos partenaires du gouvernement, nos collègues de l’université de Liverpool et un certain nombre de sites et de promoteurs locaux pour planifier cette série d’événements pilotes », a déclaré Claire McColgan, la directrice de la culture et du tourisme de Liverpool.

 
Un line-up de folie à nous rendre jaloux.ses

Sven Väth, The Blessed Madonna, Jayda G. Yousef, Lauren Lo Sung et Lewis Boardman ont joué le premier jour, tandis que samedi soir ce sont Fatboy Slim, Yousef B2B Special Guest, Hot Since 82, Enzo Siragusa, Heidi B2B Jaguar et James Organ qui ont mis le feu aux platines.

Selon la description de l'événement, les participant.e.s ont joué un rôle essentiel dans cette recherche scientifique, qui fournira des données clés pour soutenir la réouverture d'événements et de lieux en direct. Dans ce contexte, ils n’ont pas été tenus de prendre des distances sociales ou de porter des masques. Cependant, avant de participer, les détenteurs de billets ont dû passer un test Covid-19 à flux latéral et enregistrer un résultat négatif avant que leur billet électronique ne soit activé.

 
Un retour « au monde d’avant »

« C’est un moment où chaque disque que je passe doit être chargé d’émotion ou d’énergie et doit faire en sorte que les gens se sentent bien. Je veux juste que les gens se sentent connectés les uns aux autres ce week-end et qu’ils aient cette sorte d’éthique rave où tout est inclusif », déclarait Yousef à Mixmag peu de temps avant le show, tandis que Jayda G expliquait à la BBC : « Je suis entrée et je me suis dit : "Oh mon Dieu, il y a des gens, ils sont ensemble, ils dansent, ils sourient, et c’est en train de se produire, on peut le sentir", comme une grande énergie. »

.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par CIRCUSmusic (@circusmusic)

.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par CIRCUSmusic (@circusmusic)

.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par CIRCUSmusic (@circusmusic)

.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par CIRCUSmusic (@circusmusic)

Fin des articles