À Manchester, de jeunes fêtards organisent des grosses soirées entre covidés

  • Lisa B
  • News
  • Publié le 14 Octobre 2020 à 12h53
DR

À l’Université de Manchester, on ne se laisse pas abattre par le Covid-19 ; si le nombre de malades ne cesse d’augmenter dans toute la ville, au campus universitaire, on fait la fête au moindre cas positif !


Depuis plusieurs semaines, les étudiants de l’Université de Manchester organisent des soirées entre covidés, soit des soirées “Covid Positive”. Le concept est simple ; seuls les cas positifs peuvent intégrer la teuf organisée dans toute une résidence universitaire. Plus pratique pour s’embrasser ou partager les verres, n’est-ce pas ? Ces soirées ont débuté au mois de septembre, rassemblant très vite une centaine d’étudiants dansant devant un sound system à Owens Park, comme le montrait une vidéo publiée sur les réseaux sociaux. La résidence étudiante de Fallowfield est d’ailleurs devenue le plus gros cluster de l’institution.

Alors que les étudiants ont remis le couvert le samedi 3 octobre, la soirée Covid Positive a été interrompue par la police. Et pour cause, Manchester représente aujourd’hui la ville avec le taux de contamination le plus élevé de tout le pays. Sans surprise, les plus contaminés sont les 17-21 ans, qui sont six fois plus touchés que les autres, dans tout le reste de la ville.

Fin des articles