Un nouveau test Covid pourrait peut-être sauver l'industrie musicale et les clubs

  • La Rédac'
  • News
  • Publié le 9 Septembre 2020 à 15h55
Les gens ne voient aucun inconvénient à porter le masque, tant qu'on peut faire la fête. © Border City

Alors que plus de la moitié des promoteurs et exploitants est en train de subir les conséquences d’une fête morte depuis plusieurs mois, une solution serait peut-être possible pour que des évènements puissent avoir lieu plus facilement.


La solution à tous nos problèmes de fêtards aurait été trouvée du côté de l’Autriche. Nos confrères allemands de FAZE Mag rapportent l’invention d’un kit test covid développé par la start-up viennoise tFRWD, confectionné d’après les recherches du virologue autrichien Christoph Steininger. Destiné à « créer des espaces à risque contrôlé », ce test fonctionne par gargarisme et permet d’avoir un résultat rapide et plus précis sur une potentielle présence du virus.

 
Une invention qui pourrait garantir des évènements sans risque

Conforme à l’OMS, le test prend seulement 60 secondes à faire et donne des résultats en seulement 24 heures ; l’entreprise estime une capacité de 80 000 tests par jour. Avec de telles promesses, l’industrie de la fête et de l’évènementiel pourrait connaître un second souffle, garantissant des évènements covid-free avant leur tenue en testant l’intégralité du public. Cela permettrait d’éviter les annulations de dernière minute, voire relaxer des mesures de plus en plus strictes.

Rien n’indique que l’opinion des gens vis-à-vis de nous, teufeurs, changera pour autant. Pointés du doigt depuis le début du déconfinement et de plus en plus ces dernières semaines, la fête est remise en cause et bon nombre de ses détracteurs l’accusent de favoriser la propagation du virus. Mais ce test pourrait déjà sauver la vie professionnelle de l’industrie musicale, comme le montre déjà l’Autriche où son utilisation est une réussite. Le lancement sur le marché allemand devrait bientôt arriver, à quand une implantation en France pour sauver les clubs ?

Fin des articles