Nuit Blanche 2024 : notre sélection des meilleurs événements gratuits

undefined 15 mai 2024 undefined 10h30

Guillaume Monnier

Depuis l'année dernière, la Nuit Blanche revient à l'orée de l'été pour faire veiller musées et sites culturels de Paris, sa banlieue et même jusqu'à Nouméa. En effet, cette 23e édition met à l'honneur les territoires dits "ultramarins". Le concept demeure inchangé : des expos gratuites, de nuit, et avec des artistes souvent issu·es de l'art contemporain. Cette année, ces dernier·es sont soigneusement sélectionné·es par Claire Tancons, programmatrice artistique notamment spécialisée dans les discours et les pratique des politiques postcoloniales de production et d’exposition.

Au total, plus de 100 propositions artistiques se déploieront dans toute la ville et près de 150 propositions verront également le jour dans plusieurs communes de la Métropole du Grand Paris. On en a retenu 5 à ne pas manquer selon nous. 


Performances et DJ sets à la Fondation EDF

La drag queen et finaliste de Drag Race France saison 2 Sara Forever est l'invitée de marque de la Fondation EDF pour une nuit de performances au cœur d'une nuit musicale. Les festivités débuteront dès 20h avec l'exposition en nocturne DEMAIN EST ANNULÉ… De l’art et des regards sur la sobriété qui se visitera en musique avec un DJ set assuré par le crew La Boum. La soirée se poursuivra avec le collectif marseillais afro-transcendant Maraboutage dont le spectre artistique va du voguing aux sonorités latino en passant par les musiques afro. 

Fondation EDF
6, rue Juliette-Récamier – 7e
20h-1h
Plus d'infos


Overdanse : un marathon de la danse à la FRAC 

De 14h à minuit, la FRAC de Romainville reçoit un marathon de la danse. 10h de sons envoyés par Canelle Doublekick, Eva Peel, Klub Kid, Monique DESTruction et Tony2Soiree, sur lesquels il faudra danser sous l'œil averti et bienveillant d'un jury de choix composé des drags et danseurs Amelie Poulain, Babouchka Babouche, Morphine Blaze, Warren Ninja. Que nous vaut l'honneur d'un tel comité ? Plusieurs défis viendront corser l’épreuve et de nombreux lots couronner vos victoires. Évidemment, on ne perd pas de vue l'aspect culturel de cette Nuit Blanche avec l'exposition Vieilles coques & jeunes récifs aux Réserves visitable toute la soirée.

© Hervé Coutin

FRAC
43, rue de la Commune-de-Paris – Romainville (93)
14h-00h
Plus d'infos


Musée Guimet : instruments à cordes magnifiés et partition de musique classique contemporaine

Au détour de l'exposition T'ang Haywen, un peintre chinois à Paris, l'artiste plasticienne française née en Chine Li Chevalier vous invite à plonger dans son œuvre multimédia immersive Rêve des âmes flottantes. L'ancienne chanteuse de l’opéra de Pékin et ex-soprano dans le Chœur de l’Orchestre de Paris marie sa maîtrise de l'art plastique à son amour de la musique. Comment ? En vous en mettant plein les yeux à coups d'instruments à cordes, ornés de peintures et de calligraphies, installés sur une scène parmi les images d'une ville en ruines. Au total, trois œuvres musicales vont se relayer au cœur du Musée national des arts asiatiques. 

Musée Guimet
6, place d'Iéna – 16e
18h-1h
Plus d'infos


Une fresque en l'honneur des Jeux Olympiques à Fluctuart

À l'occasion de la Nuit Blanche, Fluctuart, le premier centre d'art urbain flottant au monde, révèle la fresque olympique Altius, citius, fortius. Ses 40 m sont designés par Ërell, street-artist qui a fait évoluer son art du graffiti vers des abstractions géométriques qui matchent avec l'esprit des Jeux. Concrètement, la composition reprend les couleurs des anneaux, tout en respectant leur ordre d’apparition autour des notions de mouvement et de dynamisme. Peut-il y avoir meilleure entrée en matière dans cette Olympiade culturelle lancée par la Ville de Paris ? 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Erell Urban Art (@erell)

Fluctuart
2, port du Gros-Caillou – 7e
Plus d'infos

 
Breakdance, plongeon et trampoline sur les berges de la Seine

Rendez-vous sur les berges de la Seine du côté du parc du Chemin de l'Ile à Nanterre pour ce spectacle chorégraphique unique signé Karim Sebbar. Le spectacle s'est construit autour de trois disciplines acrobatiques et olympiques, en résonance avec le programme des Olympiades culturelles : le breakdance, le plongeon et le trampoline. Il s'agira là d'une fête populaire qui célèbre autant l'art que le sport.