Paris : un open-air électronique de 5000 m2 entre karaoké, piscine et beer-pong débarque cet été

Photo non contractuelle, ceci n'est pas le Border City. © DR

Dans un monde post-apocalyptique où crises financières, guerres civiles et famines ont fait ravage, un nouveau territoire s’ouvre aux derniers survivants : un havre de fête où tous les coups de vice sont permis. Un monde appelé Border City, initié par les team Newtrack et BNK et qui résonnera au gré d’une musique électronique acérée dès le 11 juillet.


Installé en proche banlieue, le nouvel open air Border City organisera du jeudi au samedi des événements entre techno, house, disco et EBM au beau milieu d’un village éphémère de 5000 m2. Avec en tête les collectifs Newtrack et BNK, nul doute que ces teufs auront tout d’une sauterie hors norme, avec une programmation de taille à chaque fois. Pour preuve, la soirée d’ouverture du 11 juillet recevra l’immense Blawan, moitié du duo Karenn, le talentueux Darzack mais aussi OPÄK. et NTBR.


Un plateau entre artistes internationaux et locaux

Et c’est à chaque fois sur une programmation mi-internationale mi-locale que l’évènement jouera ses cartes : seront par exemple attendus des artistes internationaux tels que Ellen AllienSNTS ou encore Tommy Four Seven. Mais étant eux-mêmes des collectifs locaux, BNK et Newtrack feront preuve de solidarité en conviant les joyeux lurons de Sœurs MalsainesVryche HouseHouse of UndergroundDistriktClaquettes Chaussettes ou encore la team loufoque des Patates Braves.  

Côté activités, le village éphémère proposera un grand espace chill out, des food trucks à gogo, des stands de tatouage, du beer-pong pour bien se murger, des espaces de Mölkky et de pétanque, de la pêche au canard, du karaoké (et qui sait, une danse de la pluie ?), une piscine et même un stand de mariage pour une pluie diluvienne d’amour. 

L’open-air, dont le lieux n’a pas encore été révélé, ouvrira trois soirs par semaine, les jeudis de 18h à 1h, les vendredis de 18h à 6h, et les samedis de 16h à 6h. Le tout dans le respect des règles sanitaires, avec gel hydroalcoolique, capacité limitée, et masques obligatoires. En bref, rien qui nous empêchera de faire une bonne grosse bringue comme on aime !

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par @border_city_events le

Fin des articles