Pendant ce temps là, 300 ravers bloqués en quarantaine sur le site d’un festival au Panama

Tribal Gathering festival

Alors qu’on devait choisir notre point de confinement ce mardi 17 mars 2020, 300 ravers de tout horizons se sont retrouvés coincés en quarantaine sur un site de festival au Panama.Vous nous direz ; y’a pire !


Le festival Tribal Gathering, qui devait initialement avoir lieu du 29 février au 15 mars, a annoncé qu'un certain nombre de festivaliers a dû rester sur place à l’annonce d’un confinement général dans le monde entier. Bien que le festival ait confirmé qu'aucun cas de COVID-19 n'a été détecté sur place, ni aucun cas suspect, le ministre de la Santé du Panama a ordonné à tous les ressortissants qui sont entrés au Panama au cours des 14 derniers jours de rester en détention.



Des ravers confinés au soleil, tranquille posé

Dans un post Instagram, le festival Tribal Gathering a écrit : « Le gouvernement et les responsables de la santé ont maintenant décidé de revenir au mandat initial d'autoriser tous les ressortissants qui sont entrés au Panama il y a plus de 14 jours à quitter les lieux ».

Les festivaliers doivent donc rester sur le site du festival en quarantaine jusqu'à ce qu'ils atteignent la période de 14 jours. Après que le président du Panama ait déclaré une urgence nationale en raison de COVID-19, le ministre panaméen de la Santé a pris la mesure extraordinaire d'ordonner à tous les invités du rassemblement tribal actuellement sur place de rester sur le site jusqu'au 23 mars minimum.

Le festival a également ajouté qu'ils « respectaient tous les ordres et recommandations du ministre de la Santé, car la santé et la sécurité de nos invités et de l'équipage restent notre priorité absolue ».

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Tribal Gathering (@tribalgatheringpanama) le

Fin des articles