Des fermiers donnent du cannabis à manger à leurs poulets

© DR

En Thaïlande, une communauté agricole a décidé de nourrir ses poulets avec du cannabis au lieu de les traiter par antibiotique. Et ça marche.

On sait très bien à quoi vous avez direct pensé – parce que nous aussi. Est-ce que ça fait des space tenders ? Non (malheureusement ?), au même titre que les œufs à la coke n’ont jamais existé – du moins pas de façon naturelle. En tout cas, ces poulets d’une communauté fermière thaïlandaise ont bien été nourris au cannabis. Atteints de bronchite aviaire, les volailles étaient sous antibiotiques, mais sans succès – et beaucoup moins bon pour la santé des consommateurs aussi. Coopérativement avec la faculté d’agriculture de Chiang Mai, cette communauté agricole de la ville de Lampang a décidé de les traiter avec du cannabis… et le résultat est sans appel.

Grâce aux composants moléculaires du cannabis, les poulets ont vu leur système immunitaire se renforcer, et améliorer leur combativité face à la maladie. Et le meilleur dans tout ça, c’est que ces poulets sont tout à fait bio et organiques ; une information qui plait à la clientèle de la communauté de Peth Lanna. Le tout appuyé par le président du conseil national des fermiers, Prapat Panyachatrak qui affirme que les antibiotiques sont dangereux pour l’animal comme l’humain qui le consomme, et que le cannabis, en plus de protéger tout le monde, améliore la qualité du poulet.

Moralité ? On ne dira rien, sinon on va encore dire qu’on fait l’apologie gnagnagna.

Fin des articles