Pour retrouver leur public, les professionnels du spectacle lancent une campagne inédite

© Unsplash

La SACEM, la société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique, lance ce jeudi une campagne inédite pour encourager le public à retrouver le chemin des salles de spectacles et des festivals. Malgré la levée des dernières restrictions, les spectateurs n’ont pas encore retrouvé leurs habitudes culturelles d’avant la crise. 

A quelques jours de la saison d’été des festivals, les neufs principales organisations du spectacle vivant se mobilisent pour inciter le public à revenir aux théâtres, dans les salles de concert, aux festivals. Avec leur slogan « Retrouvons-nous » et la campagne « La scène reprend, la vie avec », ils appellent à revivre l’expérience unique d’être dans le public, de partager à nouveau des émotions et de vibrer ensemble devant un spectacle. Leur objectif est de rompre avec le virtuel qui nous enferme depuis deux ans, pour revenir à la vraie vie. 

Cette campagne est déclinée tout l’été à travers des spots en télé, en radio et sur le web. Notamment une campagne sur les réseaux sociaux, dans le but d’être relayée par tous les acteurs du monde de la culture et tous les spectateurs. De nombreuses salles de spectacles et sites culturels se sont également associés à ce projet pour relayer ce message des plus importants. 

Une reprise difficile

Alors que l’été annonce la saison des festivals, moment clé de la vie culturelle en France, cette année les organisateurs de tournées et de festivals sont préoccupés. Les gros festivals comme We Love Green n’affichent toujours pas complet. Cette reprise post-covid est compliquée par les freins qu’on engendrait deux ans d’absence, mais aussi par les problèmes plus actuels. Entre le manque d’information, l’inflation, le pouvoir d’achat ou encore la guerre en Ukraine, la fréquentation des spectacles est en baisse. Les cabarets et les théâtres sont fragilisés avec une baisse de 20 à 30% du taux de remplissage par rapport à 2018-2019. 

L’annulation des spectacles pendant le covid a créé un embouteillage pour la reprise. Il y a alors beaucoup plus d’offres de spectacles, mais pas plus de public ou plus d’argent qu’il y a deux ans. Un vrai blocage apparait, les têtes d’affiche remplissent sans problème les salles mais la situation pour les artistes moins connus est plus compliquée. 

Une campagne positive 

En France, la culture a un rôle centrale, elle est vectrice de partage, de convivialité. Il est essentiel aujourd’hui de redonner une impulsion décisive au spectacle pour permettre une pleine réussite de la reprise. Alors, #RetrouvonsNous cet été pour faire le pleins de culture, profiter entre potes et (re)goûter à la vie post-covid.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Sacem (@sacem)

Fin des articles