Safer, le nouveau dispositif pour contrer le sexisme et rendre la fête plus safe

© Frame pictures

Safer vise à alerter et intervenir contre les violences sexuelles et les harcèlements sexistes en milieux festifs. Pensé par Orane, le dispositif a été mis en place pour la première fois lors du Marsatac à Marseille entre le 22 et 25 août dernier.

3 outils pour lutter contre les comportements sexistes

Safer, c’est d’abord 2 applications : une première à disposition des festivalièr·e·s, permettant de créer des alertes avec une géolocalisation temporaire en cas d’agressions ou de situations délicates. On y trouve aussi l’emplacement des "safe zones", disposées sur les lieux du festival.

La seconde est pour les bénévoles intervenant dans les festivals. Elle leur permet de recevoir les alertes afin de se rendre directement auprès de la personne en difficulté. Le dispositif met aussi en place des stands de prévention, avec des activité de sensibilisation contre les violences sexuelles afin de limiter au maximum les risques.

 
50 % des femmes disent avoir subi des violences sexuelles ou s’être senties en insécurité dans un lieu festif

Un chiffre qui nous vient d’une enquête de Consentis, partenaire de Safer, association spécialisée dans les campagnes de prévention contre le harcèlement et les violence sexuelles. De plus, selon l’organisation, 41% des personnes interrogées disent s’être déjà fait agressées dans un lieu festif. Safer est donc un dispositif essentiel pour permettre à tous de profiter des festivals avec sérénité.

L’expérience devrait être renouvelée lors du MaMA Festival à Paris les 13, 14 et 15 octobre 2021, mais aussi au Nördik Impact à Caen du 19 au 30 octobre 2021.

Fin des articles