« Nous ne voulons plus payer les pots cassés » : le monde de la culture interpelle le gouvernement dans une tribune

© Sacré

Le 7 janvier dernier, les syndicats de la culture et du spectacle vivant ont signé une tribune au Figaro pour interpeller le gouvernement face à des nouvelles décisions toujours plus incompréhensibles.

Depuis deux ans, c’est l’un des secteurs les plus menés en bateau de la crise sanitaire. Fermons les clubs, rouvrons les salles de spectacle à demi-jauge, refermons-les, concerts debout interdits puis plus de concerts du tout… Il ne fait pas bon faire partie du monde de la culture depuis mars 2020. Aujourd’hui plus que jamais, on en a marre et le secteur est à bout de souffle.

« Les mots de soutien et de compréhension du Gouvernement ne peuvent plus suffire ! », signe la tribune publiée dans le Figaro le 7 janvier. « Nous ne voulons plus payer les pots cassés et attendre fébrilement chaque série d’annonces gouvernementales, sans concertation possible. » Car depuis deux ans, jamais le secteur n’est concerté dans aucune décision prise par le gouvernement.

« Les idiots utiles d’un discours censé rassurer »

« Les Français considèrent désormais l’acte d’achat d’un billet de spectacle comme une prise de risque. Dès lors, comment réinstaurer la confiance quand le message du Gouvernement semble laisser dire à nouveau que les salles de spectacles sont des lieux de contamination ? Sommes-nous les idiots utiles d’un discours censé rassurer face à une énième nouvelle vague ? Les victimes de la communication du Gouvernement ? »

Pourtant ce n’est pas en concert qu’on attrape le covid, les concerts tests organisés l’ont prouvé. Pourquoi continuer d’en faire pâtir toute une partie de la population ? Les clubs, les organisateurs, les artistes ? Pourquoi autoriser le grignotage dans un train bondé mais pas de danser dans un club aéré ni d’être debout dans un bar ? Et pourquoi ne pas réfléchir à un plan d’action et à des mesures justes sur le long terme pour permettre au secteur de la culture d’avoir un minimum de visibilité ?

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par PRODISS (@prodissfr)

Plus d'infos

Fin des articles