Le starter pack du raver, idéal pour les teufs secrètes en plein air

DR

Pas de clubs, mais la teuf quand même : car personne n’arrêtera jamais un peuple qui danse. Après une longue attente, il était grand temps que l’on se retrouve autour d’un caisson (mur de JBL ou non), cannettes de Kro tiedasses à la main et que l’on redonne vie à la nuit.


Depuis plusieurs semaines, les flexeurs de la capitale s’attellent à festoyer en plein air, dans des lieux et des évènements tenus secrets afin d’éviter les mauvaises surprises policières. Et SAH quel plaisir ; danser librement toute la nuit sans contrainte ni d’espace ni de temps, entouré de tous les potos plus deter que jamais. L’envie de se perdre sur le chemin pour trinquer avec le premier venu, la surprise de voir des potes s’embrasser au loin, le désir de s’abandonner dans une foule dansante qui se lasse d’être bridée depuis plusieurs mois… Et si vous n’êtes pas content.e.s, mesdames, messieurs, rouvrez nos clubs et laissez les professionnels cadrer le secteur de l’évènementiel au lieu de le laisser périr !

Si on ne dévoilera pas les spots, on vous file quand même nos trucs et astuces pour optimiser au mieux votre prochaine rave secrète.

 

    • Lampe frontale : utile pour voir clair dans le noir et éviter le gros tronc d’arbre en PLS par terre dans la gadoue
    • Mouchoir ou PQ : idéal pour essuyer la petite goutte au bout du clito quand t’es cul nu au milieu d’un terrain isolé
    • Eau : de toute évidence, s’hydrater est la meilleure chose à faire quand ton foie est noyé dans le rhum bas de gamme de l’épicerie du coin
    • Lunettes de soleil : pour éviter à tes camarades de faire face à ta sale tronche à 7h du matin
    • Arnica : remède aux multiples bienfaits qui pansera les éventuels bobos de mec bourré en perte d’équilibre à 4h du mat’
    • Anti-moustique : champs, bois, plaine, terrain vague abandonné… au plus prêt de la nature, ces incorrigibles petits moustiques vicelards sont toujours prêts à dégainer leur dard quand on ne s’y attend pas
    • Batterie portable : oublie les prises ou les stands pour charger ton tel, prend plutôt ta batterie portable. Ou laisse-toi aller, au pire tu te perds et c’est cool quand même
    • Alcool, beaucoup d’alcool : compte pas sur les bars pour te rincer le gosier, ramène la dose d’alcool parce qu’une fois en teuf tu risques pas de trouver de quoi te mettre bien. Donc je le répète : RAMENE LA DOSE D’ALCOOL
    • Un petit pull en laine : c’est la rédac’ chef, cette bonne vieille Rachoul qui a eu l’idée… c’est fou comme on peut être si jeune et si vieux à la fois !
    • Des capotes : certains diront « pas très covid tout ça », d’autres diront « la protection avant tout »
    • Crème solaire : c’est l’été, si tu veux t’éviter le coup de soleil en plein cagnard fais comme on te dit et tout se passera bien
    • Bottes en plastique ou baskets tout terrain : sauter dans les flacs de boue, piétiner la terre en tapant du pied jusqu’au petit matin, se rouler dans l’herbe… c’est ça la vraie vie de teufeur
    • Chaise de camping : quitte à faire la teuf au milieu de nulle part, autant être équipé comme en festoche
    • Pique-nique : pour aller avec les chaises et être le roi du sauciflard, un peu comme au camping

  • Des pailles propres : ne nous demandez pas pourquoi
  • Éventail : en cas de canicule, cet accessoire qu'on agite avec un mouvement de va et vient pour produire un courant d’air frais saura prévenir des goutellettes de sueur salée et puante sur votre front
  • Benzo : idée du stagiaire (sans déconner). Médicament fortement utile en cas de grosse perche qui tourne un peu mal… allez ça va, faites pas vos mijaurées
  • GPS - plan : avant de te retrouver quelque part sur le périph’ à deux heures de Paris et de mettre ça sur le compte de ton état second, pense bien à prendre ta carte au trésor avec toi
  • Gilet jaune pour ton pote le gros boulet que tu perds à chaque fois : non seulement tu le perds mais en plus il fait de la merde tout le temps dès que personne le surveille… mets-lui son putain de gilet jaune phosphorescent, qu’on n'en parle plus
  • Des sacs poubelle : espèce de gros porc, si tu croyais vraiment qu'on allait te laisser partir avec tous tes vieux déchets laissés au sol... 
  • Des boules Quies : pour les gros fragiles comme moi qui se tapent des grosses migraines auditives le lendemain parce qu’ils passent 95 % de la soirée la tête dans le caisson
  • Un argentique pour immortaliser cette teuf unique : parce que bon, même si on est cheum à 3h du matin, rien ne vaudra le souvenir précieux de ce moment où l’autre guignol essaye de couper sa pilule avec un bout de bois trouvé dans le champ d’à côté
  • Gel anti-bactérien et masque : parce que y'a le corona. Et qu’on est quand même un peu responsables malgré tout

Fin des articles