Pour défier l’interdiction de photo au Berghain, cet artiste peint ce qu’il voit

  • Agathe
  • NUIT - Artwork
  • 30/06/2017
© Felix Scheinberger

Les clubs berlinois sont réputés pour faire partie des meilleurs, des plus fous, et des plus secrets. Ce scellé photographique, l’illustrateur Felix Scheinberger l’a détourné dans un livre entièrement consacré à ses propres déambulations nocturnes, sur fond de backrooms et d’aquarelles.   


Lorsqu’on arrive à passer l'entrée du Berghain, il subsiste une règle : interdiction suprême de prendre des photos. Pourquoi ? Parce qu’on est libres, là-bas, et qu’une bulle de laisser-aller ne doit jamais s’imprimer dans les tréfonds du numérique. Range-moi donc ce téléphone que je ne saurais voir, tocard de millennial. 

Contradictoirement, la liberté qu’offrent ces boites est également prétexte à un théâtre fabuleux de situations et de personnages insolites à qui l’on mourrait d’envie de tirer le portrait. C’est bien ce qu’à fait Felix Scheinberger, dans son livre Hedo Berlin

Ses illustrations, glauques et colorées, donnent une idée précise de ce qui se trame derrière ces portes closes. Rincez-vous donc bien l’œil, vous qui n’irez jamais. 

Fin des articles