Bonne nouvelle : les discothèques pourraient rouvrir le 2 juillet

© iStock

Les dancefloors collants, les gens transpirants, ceux qui te parlent trop près du visage et les verres d'alcool dilués à 12 balles nous avaient tant manqué... Ils pourraient bien être de retour le 2 juillet prochain, c'est BFM qui le dit.

Lors de son déplacement dans la Drôme pour rencontrer des restaurateur·ice·s, Emmanuel Macron, interrogé sur la réouverture des discothèques, avait lancé – attention au cliffhanger : « Les discothèques, rendez-vous le 21 juin ». Cette date, sans représenter quoi que ce soit de concret, a pourtant mis en émoi médias et teufeurs·ses sur une possible sortie du tunnel.

 
Le malaise des gérant·e·s de discothèque

Depuis le début de la pandémie, 154 discothèques ont fermé sur les 1 600 présentes en France, selon l'UMIH. Les exploitant·e·s de discothèques s'estiment victimes de discrimination, d'autant que les clubs échangistes – considérés comme des restaurants, même si c'est une autre genre de boustifaille qu'on nous sert (mais ce n'est pas le sujet) – ont pu rouvrir au début du mois.

Selon les informations de BFM, si ce rendez-vous du 21 juin devrait surtout donner un peu plus de lumière sur leur avenir, les boîtes de nuit pourraient rouvrir le 2 juillet prochain. Une information que n'a pas confirmé Bercy qui, pourtant, « vise une réouverture "le plus tôt possible" et "dès le début de l'été", dans la foulée de la dernière étape du déconfinement prévue le 30 juin », précise le média.

Protocole, aération et pass sanitaire

Le gouvernement et les professionnels du secteur sont en plein dialogues sur le protocole sanitaire à mettre en place pour cette réouverture. Selon BFM, les professionnels travaillent avec le gouvernement sur les mesures suivantes : des tests antigéniques à l'entrée des établissements, une jauge de 65% de la capacité maximale d'accueil de l'établissement, pas de masque à l'intérieur, la piste de danse ouverte, les consommations à table, uniquement assis et avec 6 personnes maximum. Une ouverture aux horaires légaux, jusqu'à 7 heures du matin, serait également évoquée.

Certaines discothèques ne pourront cependant pas rouvrir : les établissements qui n'auront pas les équipements nécessaires (bonne ventilation et bonne aération) ne pourront rouvrir, car le risque de propagation en intérieur se trouvera augmenté. Dans ce cas, ils continueront à être indemnisés par l'Etat.

Côté pass sanitaire, il ne devrait aps être obligatoire puisque le pass n'est réservé qu'aux évènements de plus de 1000 personnes.

Le secteur des discothèques a été le plus touché par la crise sanitaire, beaucoup ayant fait faillite. Une réouverture des lieux cet été est donc primordial, car tous ne survivront pas à un second été sans fête.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par REX CLUB (@rexclub)

Fin des articles