Les sandales jelly shoes à nouveau tendances reviennent pourrir vos vacances

Ces atrocités existent aussi en format talons... © Dolls Kill

La tendance est au moche… enfin, c’est ce qu’on aime dire pour ne pas passer pour des connards prétentieux en jugeant les dernières trouvailles de nos connaissances dans la « nouvelle petite fripe trop cool » du coin. Désabusés par ce que la mode représente aujourd’hui, on ne sera pas non plus des vieux cons, puisque nostalgie n’est finalement que tristesse. En témoignent ces vieilles sandales de jeunesse qui reviennent au goût du jour.

Ça faisait longtemps qu’on n’avait pas eu l’occasion de vous présenter une petite pépite de fashionista, notre rapport à la mode étant resté à l’état de mort cérébrale pendant le confinement – t-shirt, caleçon et rarement plus… Et puis on a eu le bonheur de tomber sur ce magnifique article de l'Obs, qui nous a littéralement prémâché le travail et dont la paraphrase serait de mauvais goût. Un peu comme les "sandales jelly shoes", apparemment redevenues tendances – si tant est qu’elles l’aient jamais été – auprès des créateurs et créatrices et leurs modèles.

 
Une paire de scandales

Déclinables dans toutes les formes et couleurs, ces vieux morceaux de plastique donc la norme eco-friendly est à vérifier de très près (pour un modèle dont les premiers pas datent de 1946, créé par la marque qui leur a donné son nom "Méduse") semblent faire fureur plus que jamais. Elles qui n’étaient pourtant destinées qu’à ne finir qu’aux pieds d’enfants intrépides et aventuriers sur les plages de galets, voilà que du côté des grandes enseignes de la mode, on s’amuse à la retourner à tort et à travers pour en faire un objet de luxe. Oui, les gens déboursent pour s’acheter une paire d’horreurs à trois chiffres (si ce n’est plus). Du côté de chez Gucci, Céline, mais aussi de créatrices comme la britannique Alexa Chung, on arbore avec fierté des modèles maison à base de petites boucles, de petits dessins et formes en tous genres. Heureusement, certaines marques font tout de même l'effort, comme Amélie Picard, de respecter l'environnement avec des paires "bio". 

Apparemment liées au confinement, comme toute bonne excuse ces trois derniers mois, les sandales jelly shoes ont donc reconquis les réseaux sociaux, le cœur et les pieds de la plèbe. Ce qui semble n’être qu’une blague au premier abord, dans l’idée de porter les tenues les plus saugrenues « pour faire geeenraaan », nous fait quand même flipper, puisque bon nombre de Français vont probablement choisir les plages en destination pour cet été, galets ou pas… Dieu seul sait ce qu’ils auront l’audace de porter à leurs pieds.

Fin des articles