Victor

Ça fait toujours plaisir quand un kid du 9e revient prêcher la bonne parole dans sa paroisse, surtout quand c'est réussi. On vous emmène à la rencontre de Victor, un bistrot/gastro bien dans l'air du temps, qui a tout compris à l'esprit Bonbon !

Aux manettes de cette nouvelle enseigne on retrouve Yann Raguénes dans le rôle du taulier, Grégoire Galian et Matthieu Siboni (fondateurs de l’agence de prod' musicale Schmooze). Notre Yann est un vieux de la vieille, il a déjà roulé sa bosse avec Le Matinal (rue Lepic) et le café Burq. Avec Victor, ils ont concocté un restaurant agréable, intimiste et à la décoration supra-quali’. On adore le style, à mi-chemin entre design épuré et chaises récup’ chinées aux puces.

Service relax mais très pro et géniale cuisine semi-ouverte, qui permet de donner de la vie et de regarder travailler l’équipe. On peut donc voir le chef Thomas Liard s’éclater sur ses créations, un plaisir qu’on retrouve dans l’assiette. Le chef et Yann sont catégoriques : une carte courte, des produits de saison, la part belle aux libres inspirations.

FLORIEBERGER_VICTOR_7

Ici, c’est cuisine de marché et véritable recherche sur la qualité des produits, comme l’illustre parfaitement cette côte de bœuf de Galice pour deux (1,2kg minimum) avec minimum 50 jours de maturation. La Rolls-Royce de la viande pour 68€, vous pouvez vous accrocher avant de trouver des prix comme ça ailleurs !

À notre passage, un velouté de topinambours à la vanille, des poireaux vinaigrette fringants dans leur assiette, œuf mollet parfait, mais aussi filet de bar nacré sur risotto moelleux, volaille fermière, estragon et pommes de terre sautées. Pour les gourmands, on termine avec une tarte au citron meringuée ou un magnifique comté affiné 24 mois. E/P/D à 32€, que demande le peuple ?!

L’adresse est également brûlante à midi avec une formule à 14,50€, entrée à la carte et plat du jour. Exemple : un magnifique pavé de rumsteack, salade de jeunes pousses, oignons marinés au vin rouge et au vinaigre, sauce champignons carottes relevée au poivre et pommes de terre grenailles fondantes à souhait.

Le soir, pas de réservation pour le deuxième service. On passe à l’improviste, on s’installe au bar pour siroter un verre de vin parmi une carte complète, éclectique, et on écoute un peu de bonne musique avant de passer à table. Une bonne nouvelle ? Tous les mardi soirs c’est coupe à volonté pour les filles !

Le Victor 14, rue Victor Massé - 9e Tél.: 0984076022 Ouvert du mardi au samedi

Texte par Jean-Nicolas Meiffret Photos par Florie Berger   

Fin des articles